Infographie – Une PME sur cinq utilise toujours Windows XP

3

Selon une étude menée ces trois derniers mois par Bitdefender, près d’une PME sur cinq dans le monde (18%) se trouve exposée à des risques sécuritaires majeurs puisqu’elles utilisent toujours Windows XP après l’arrêt du support de ce système d’exploitation par Microsoft.

L’étude de Bitdefender, conduite auprès de 5000 entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne, en Australie et au Brésil, montre que les entreprises utilisent toujours l’ancien OS de Microsoft en dépit des considérations sécuritaires. Des millions d’attaques de malwares ciblent en effet les entreprises tous les mois, et les cybercriminels tentent de voler les données confidentielles en profitant des vulnérabilités du système.

Depuis le 8 avril dernier, date de la fin du support technique, les entreprises qui continuent de fonctionner sous Windows XP sont davantage vulnérables aux cyber-attaques – cet OS ne reçoit plus de correctifs de sécurité ni de mises à jour.

« Quelques semaines après l’annonce de la fin du support, la détection d’une nouvelle faille 0-day d’Internet Explorer a constitué une nouvelle menace, permanente pour les utilisateurs XP, » déclare Catalin Cosoi, Responsable de la stratégie sécurité chez Bitdefender. « Puis, Microsoft a finalement publié un patch correctif, également disponible pour les utilisateurs de Windows XP. Cependant, il s’agissait d’une exception et les entreprises ne devraient pas croire que cela se reproduira, la migration depuis XP reste indispensable. »

L’étude de Bitdefender révèle aussi que 53,4 % des entreprises ont migré vers le système plus sécurisé Windows 7 Professionnal. Seul un faible pourcentage des PME interrogées utilise d’autres versions telles que Windows 7 Home Premium, Windows 7 Ultimate ou Windows 8.1 Pro, alors qu’une petite partie a installé des produits dédiés aux serveurs.

L’entreprise la plus ciblée au moment de l’étude était une société de web marketing qui a fait face à près de 800 millions d’attaques de malwares. En France, les tentatives de piratage les plus récentes ont concerné une société d’horlogerie, une entreprise de produits chimiques et une entreprise de recherche en biotechnologie.

Enfin, une autre étude récente a montré que 37% des employés des PME travaillent à distance ou depuis leur domicile, ce qui favorise la pratique du BYOD et augmente les risques de sécurité qui y sont liés. De plus, 17% des PME permettent à leurs employés d’accéder au VPN via leur propre appareil mobile.

infographie-pme-windows-xp

 

Source : Bitdefender France

3 Commentaires

  1. […] Selon une étude menée ces trois derniers mois par Bitdefender, près d’une PME sur cinq dans le monde (18%) se trouve exposée à des risques sécuritaires majeurs puisqu’elles utilisent toujours Windows XP après l’arrêt du support de ce système d’exploitation par Microsoft. L’étude de Bitdefender, conduite auprès de 5000 entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne, en Australie et au Brésil, montre que les entreprises utilisent toujours l’ancien OS de Microsoft en dépit des considérations sécuritaires. Des millions d’attaques de malwares ciblent en effet les entreprises tous les mois, et les cybercriminels tentent de voler les données confidentielles en profitant des vulnérabilités du système.  […]

  2. […] Selon une étude menée ces trois derniers mois par Bitdefender, près d’une PME sur cinq dans le monde (18%) se trouve exposée à des risques sécuritaires majeurs puisqu’elles utilisent toujours Windows XP après l’arrêt du support de ce système d’exploitation par Microsoft.L’étude de Bitdefender, conduite auprès de 5000 entreprises aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Espagne, en Australie et au Brésil, montre que les entreprises utilisent toujours l’ancien OS de Microsoft en dépit des considérations sécuritaires. Des millions d’attaques de malwares ciblent en effet les entreprises tous les mois, et les cybercriminels tentent de voler les données confidentielles en profitant des vulnérabilités du système.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.