Google : un moteur plus social pour davantage de sécurité

0

Une nouvelle extension est désormais disponible pour le navigateur Google Chrome. Son objectif : faire intervenir l’internaute, lui demander de bloquer les liens indésirables et intégrer ces informations dans le moteur global pour améliorer la sécurité sur la toile.

Suite aux conflits qui opposent Google et Microsoft, le géant du Web a mis en ligne une extension pour son navigateur Chrome visant à améliorer significativement la qualité des résultats délivrés par son moteur de recherche. Il se démarquerait ainsi d’autant plus de la concurrence.

Comme il le précise sur son blog officiel, par ce nouvel algorithme, à ce jour encore en phase d’expérimentation, Google envisage de réduire fortement les risques de cliquer sur un lien malveillant ou tout simplement sur un site qui n’a finalement pas de rapport direct avec la requête de l’internaute.

Afin de définir la qualité d’une page Web, l’éditeur américain compte sur un système d’Internet social, basé sur les retours utilisateurs. Ces derniers pourront ainsi décider de bloquer un site dans les résultats de recherche, l’information remontant ensuite à l’éditeur qui l’intègre ensuite dans son moteur.

Une fois le blocage sollicité, l’internaute ne verra plus jamais apparaître le lien dans ses résultats de recherche. Mais en cas d’erreur ou de volonté de voir à nouveau une page apparaître, il peut mettre fin au blocage. Dès que l’extension est activée, en bas du moteur s’affiche le message suivant : « Quelques résultats ont été masqués par l’extension « Personal Blocklist Chrome » (montrer) ». Il suffit alors de cliquer sur « montrer » puis sur le bouton « débloquer » du site concerné.

De cette manière, Google entend lutter efficacement contre les malwares et offrir un moteur et un navigateur d’autant plus sécurisé.

Cliquer ici pour télécharger l’extension.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.