Cybercrime : la Russie toujours en tête du palmarès mondial

0

Les criminels russes ont capté 4,5 milliards de dollars du marché de la cybercriminalité dans le monde selon un cabinet d’études russe spécialisé dans la sécurité.

En 2011, les criminels russophones ont capté plus d’un tiers du marché mondial de la cybercriminalité. Cette forte augmentation de la fraude en ligne, dans et hors du pays, fait de la Russie une superpuissance en matière de criminalité numérique.

Telles sont les conclusions du rapport « États et tendances du marché du cybercrime en Russie en 2011 » publié par Group-IB, un cabinet d’études russe spécialisé dans la sécurité. Selon ses estimations basées sur des données provenant aussi bien d’organismes publics que de partenaires, en 2011, le marché de la cybercriminalité mondiale a atteint 12,5 milliards de dollars environ, dont 4,5 milliards sont imputables à des criminels Russes et russophones (incluant ceux qui vivent hors de Russie).

De plus, le marché intérieur est florissant : la fraude en ligne, dont le chiffre d’affaires se situe à environ un milliard de dollars, juste devant le spam qui génère 830 millions de dollars, suivi par les services du marché intérieur avec ses 230 millions de dollars et les attaques par deni de service DDoS qui captent 130 millions de dollars.

La cause principale de cela ? Le laxisme des lois russes vis-à-vis du numérique.

 

Lire l’article complet sur Réseaux-Télécoms.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.