vendredi 14 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Réseau & Sécurité Covid-19 : les hôpitaux face à la menace de cyberattaques - Quelles...

Covid-19 : les hôpitaux face à la menace de cyberattaques – Quelles bonnes pratiques adopter ?

Quelques jours après que l’hôpital de Brno, en République Tchèque, ait subi une attaque informatique qui a paralysé ses services pendant plusieurs heures en pleine épidémie de coronavirus, de nombreux hôpitaux, peu ou pas préparés, vont peut-être devoir faire face à deux risques principaux de cyberattaques :

  • L’ouverture des réseaux, pour les personnels non-soignants maintenus à domicile, afin de leur donner accès aux ressources informatiques de l’hôpital, mais sans les outils informatiques adéquats, peuvent rendre les hôpitaux vulnérables aux attaques informatiques. 
  • Le choix d’une solution peu sécurisée ou permissive. À titre d’exemple, la presse généraliste évoque l’usage des VPN (Virtual Private Network). Certes, cela permet de faire du télétravail mais avec très peu de précaution. Dans un passé récent, des logiciels VPN ont été des points d’entrée de menaces informatiques. La raison est simple. La plupart du temps, les collaborateurs en télétravail se connectent avec leurs postes de travail personnels ; par définition, un poste qui n’est pas “dit de confiance”. Si ce poste est infecté ou vulnérable, le fait de se connecter avec un logiciel VPN pourra donner accès à tout le réseau de l’hôpital. Il sera alors facile pour un virus, un malware, etc, d’attaquer ensuite des zones peu protégées du réseau. Les conséquences, en pleine épidémie, pourraient être sérieuses et paralyser les services d’urgence pendant plusieurs heures.

Communiqué Systancia –  La solution la plus adaptée pour s’en prémunir est l’usage d’une solution dite de ZTNA (Zero Trust Network Access) qui donne un accès aux seules ressources nécessaires pour le télétravail.

Le risque pour les hôpitaux qui ont toutes leurs forces vives mobilisées, y compris les équipes IT, est de ne pas pouvoir surveiller les menaces comme ils le feraient en temps normal. Dans la période actuelle, une attaque réussie ciblant un hôpital  peut avoir des conséquences dévastatrices. 

Basculer leurs collaborateurs en télétravail, en l’espace de quelques heures alors que les malades affluent n’est pas une opération anodine pour un établissement de santé. La situation que nous traversons va nécessairement mettre à l’épreuve les liaisons Internet des hôpitaux, leurs matériels informatiques et les logiciels utilisés en cas d’attaque contre leur système d’information. 

Face au risque de cyberattaques aujourd’hui, deux conseils peuvent être donnés pour sécuriser les réseaux des hôpitaux, rapidement et facilement, sans compromettre la sécurité de leurs infrastructures informatiques :

  • Baser l’approche de télétravail des personnels non-soignants sur un logiciel compatible ZTNA et non VPN,
  • S’appuyer sur un produit de télétravail en mode Cloud pour bénéficier de son élasticité.

Systancia met gratuitement, pour les entreprises et tous les établissements de santé, grâce au Cloud d’OVH, sa solution de télétravail Systancia Gate pendant toute la durée de la pandémie. 

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.