Automatisation vs Intelligence humaine : ChatGPT suscite le débat

0
329

Depuis quelques jours, les discussions s’intensifient autour de ChatGPT, le chatbox basé sur l’intelligence artificielle et développé par OpenAI. Principal débat que le sujet suscite : le remplacement de l’intelligence humaine par l’automatisation. 

Tribune – D’après Dane Sherret, Architecte Solutions chez HackerOne, l’évolution du paysage technologique nécessitera toujours un élément humain, car l’IA ne pourra égaler ou dépasser l’expertise d’une communauté mondiale des hackers. Pour plus d’éclairage sur ce point, je vous invite à consulter son commentaire ci-dessous :

« Les avancées que représente ChatGPT sont fascinantes, mais la technologie n’est pas encore assez développée pour devenir autonome. Pour son bon fonctionnement, l’IA a besoin d’une supervision humaine et d’une configuration manuelle. On ne peut donc pas toujours compter sur le fait qu’elle soit gérée et entraînée sur la base des données et de l’intelligence les plus avancées. 

En matière de cybersécurité notamment, cela pose problème, car les menaces évoluent trop rapidement, les cybercriminels exploitant en permanence de nouveaux vecteurs d’attaque. Des données datées d’un an seulement peuvent rendre les solutions autonomes beaucoup moins efficaces, et une dépendance excessive aux outils d’analyse rend déjà de nombreuses entreprises vulnérables. De plus, les rapports de vulnérabilités générés par l’IA révèlent de nombreux faux positifs, ce qui ajoute des frictions supplémentaires et représente une surcharge pour les équipes de sécurité. 

D’après les réactions observées sur Twitter, je trouve que les idées sur la façon dont l’IA va remplacer les experts de la cybersécurité sont peut-être un peu exagérées. En revanche, les idées sur la façon dont elle va augmenter les capacités humaines dans le secteur sont sous-estimées.

Aujourd’hui, nous voyons des hackers éthiques utiliser l’IA pour les aider à rédiger des rapports de vulnérabilité, à générer des échantillons de code, ainsi qu’à identifier des tendances dans de grands ensembles de données. Finalement, la meilleure application de l’IA d’aujourd’hui est d’aider les humains à faire des choses plus humaines. »