90 % des entreprises victimes de piratage les 12 derniers mois

3

D’après un nouveau sondage de l’institut Ponemon, le tiers d’entre elles baissent les bras.

L’actualité de la sécurité informatique a été particulièrement abondante en mauvaises nouvelles ces 12 derniers mois, et s’il vous semble autour de vous que toutes les entreprises ou presque se font pirater, c’est fort probablement le cas.

90 % des 583 entreprises américaines interrogées par l’institut Ponemon reconnaissent que les ordinateurs de leurs entreprises ont subi des intrusions durant les 12 derniers mois.

Ce sondage commandité par Juniper Networks s’est intéressé à un indice à la fois intéressant et alarmant : plus du tiers des entreprises estiment avoir très peu d’espoirs d’échapper aux exploits des hackers malintentionnés durant les 12 prochains mois.

En outre, 59 % des entreprises interrogées affirment avoir subi au moins deux attaques, soient des résultats nettement en hausse par rapport à des sondages similaires passés, et confirment la recrudescence des menaces sur la sécurité des systèmes d’information.

Ces 583 entreprises sont issues d’un large panel de domaines d’activité, réparties entre les secteurs privés et publics, et entre PME et grandes structures d’entre 5000 et 75000 employés.

Plus de la moitié (52 %) d’entre elles font porter le chapeau de ce bilan aux restrictions budgétaires imposées aux responsables de sécurité. Dans ces entreprises, moins de 10 % du budget consacré à l’IT serait dédié à la sécurité.

La deuxième raison évoquée, avec un score à peine plus faible, met en cause la complexité du réseau considéré comme « le plus grand challenge face à l’implémentation des solutions de sécurité ».
76 % des entreprises sont ainsi pour la simplification et la rationalisation des opérations de sécurité, quand 75 % croient que leur rendement augmenterait en développant leur propre solution de sécurité de bout en bout.

Quant aux pertes financières provoquées par les piratages, les chiffres sont effarants : 41 % des entreprises les estiment à plus de 500 000 $ par ans et 16 % avouent n’être même pas mesure d’évaluer ces pertes.

De quoi largement financer le lancement d’autant de startups spécialisées en sécurité que d’entreprises victimes de piratage.

Plus de détails et d’indices sur le rapport de ce sondage (PDF, 759 KO)

Sources : Juniper Networks, Developpez.com

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.