mardi 11 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Réseau & Sécurité 85 % des cadres dirigeants pensent que les vulnérabilités humaines sont la...

85 % des cadres dirigeants pensent que les vulnérabilités humaines sont la principale cause des cyberattaques

Proofpoint, un des acteurs de la cybersécurité et de la mise en conformité, dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude intitulée “Cyber Insécurité : Gérer les menaces de l’intérieur,” visant à évaluer la fréquence et la sévérité de failles de sécurité pour aider les organisations à les adresser. 85 % des cadres dirigeants s’accordent sur le fait que les vulnérabilités humaines sont la principale cause des cyberattaques les plus néfastes. Plus de 300 cadres dirigeants ont été interrogés par The Economist Intelligence Unit pour évaluer la fréquence et la sévérité de fuites de données.

Les répondants ont massivement identifié les vulnérabilités humaines, incluant les attaques d’ingénierie sociale et les erreurs humaines : la majorité des cadres dirigeants interrogés (85%) s’accorde sur le fait que les vulnérabilités humaines sont la principale cause des cyberattaques les plus néfastes, devant les failles technologiques ou de processus.

“Plus de 99 % des cyberattaques requièrent une action humaine pour se propager,” a déclaré Ryan Kalember, vice-président exécutif de la stratégie de cybersécurité au sein de Proofpoint. “Les conclusions de l’étude menée par The Economist Intelligence Unit soulignent l’importance de la mise en œuvre de stratégies de sécurité centrées sur l’humain. Les équipes de sécurité doivent non seulement savoir qui sont les cibles au sein de leur organisation et pourquoi, mais aussi former les employés aux bonnes pratiques. La cybersécurité est clairement passée d’un challenge technique à un défi humain.”

L’étude, intitulée “Cyber Insécurité : Gérer les menaces de l’intérieur,” s’appuie sur le témoignage de plus de 300 cadres dirigeants, incluant des DSI et RSSI, des régions Europe, Amérique du Nord et Asie Pacifique. Les répondants ont massivement identifié les vulnérabilités humaines, incluant les attaques d’ingénierie sociale et les erreurs humaines, comme principale cause des cyberattaques les plus néfastes, devant les failles technologiques ou de processus.

L’étude de The Economist Intelligence Unit met en lumière la façon dont les organisations gèrent les menaces, les principaux obstacles qui entravent l’application de bonnes pratiques, et les plans de route des organisations.

Parmi les principaux résultats de l’étude : 

  • La majorité des cadres dirigeants interrogés (85%) s’accorde sur le fait que les vulnérabilités humaines sont la principale cause des cyberattaques les plus néfastes, devant les failles technologiques ou de processus.
  • 86 % des cadres dirigeants ont connu au moins une cyberattaque au cours des trois dernières années, et plus de la moitié (60%) en ont connu au moins quatre.
  • Près de la moitié des répondants (47%) déclare qu’il est très probable ou extrêmement probable que leur organisation soit victime d’une cyberattaque au cours des trois prochaines années. Seulement 56 % des cadres dirigeants dans le secteur de la santé sont confiants dans le fait que leur organisation peut prévenir, détecter ou répondre à une fuite de données.
  • Les trois principales façons dont une fuite de données affecte une organisation : perte de revenus (33%), particulièrement pour les grandes organisations (38%) ; perte de clients (30%) ; et rupture du contrat avec les employés vecteurs de l’attaque (30%).
  • 91 % des répondants ont conscience que leur organisation devrait être mieux informée des mesures de sécurité les plus efficaces — et faire évoluer leur approche de la quantité vers la qualité. La plupart des répondants (96 %) déclare que leur comité de direction soutient fortement les efforts pour contrôler les risques de cybersécurité. 93 % des répondants ont confié que leur comité de direction est régulièrement informé des risques de cybersécurité. 
  • Adresser les fuites de données au niveau organisationnel et intégrer le facteur humain au cœur de sa stratégie sont des étapes cruciales pour réduire les fuites de données. 82 % des répondants pensent que les risques de fuites de données sont une priorité essentielle pour leur comité de direction.

Pour télécharger le rapport “Cyber Insécurité : Gérer les menaces de l’intérieur ” de The Economist Intelligence Unit en anglais, rendez-vous sur : https://www.proofpoint.com/us/resources/analyst-reports/the-economist-cyber-insecurity

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.

36% des Millenials se moquent de la sécurité en ligne

La sécurité en ligne s’impose comme le facteur le plus important pour les Millenials lorsqu’on parle d’usages numériques à la maison. Pourtant, si cette...