53% des utilisateurs de téléphones portables ne sont pas conscients des risques encourus sur leurs smartphones

0

Un récent sondage réalisé par les experts en sécurité Internet de BullGuard, spécialiste des solutions de sécurité pour PC et téléphones mobiles, pointe du doigt un manque de prise de conscience face au nombre croissant de virus affectant les téléphones mobiles, avec 53% des utilisateurs déclarant ne pas être au courant des antivirus pour Smartphone. Pour aller plus loin, 21% des personnes interrogées soutiennent qu’une telle protection est inutile, et 42% admettent que « l’idée ne leur a même pas traversé l’esprit ».

C’est un constat alarmant au vue des séries d’attaques et de problèmes de sécurité qui ont affecté les Smartphones au cours de ces six derniers mois, et des récents rapports annonçant une hausse de 250% de logiciels malveillants pour mobiles durant cette même période.La clé du problème semble résider dans un manque général de prise de conscience au sujet de la hausse du nombre des virus destinés aux Smartphones et dans le potentiel de ces appareils à être autant, si ce n’est plus, susceptible d’être attaqué qu’un ordinateur ou un Netbook. Le sondage de BullGuard indique également que 49% des utilisateurs n‘ont jamais été inquiets quant au fait d’accéder à Internet via un téléphone portable, et 32% n’ont jamais pensé aux risques potentiels. Ces chiffres ne font pas bonne figure parmi les statistiques indiquant que 55% des utilisateurs ne sont pas conscients qu’un téléphone
mobile puisse être infecté par un virus, alors que 50% affirment se connecter régulièrement.

« Ce n’est pas vraiment surprenant que les consommateurs n’aient pas réagi à cette menace émergente », commente Jérôme Arnould, Directeur Général de
BullGuard France. « Les utilisateurs veulent acheter des produits qui fonctionnent et c’est tout. Ils n’ont pas envie de s’inquiéter avec d’autres problèmes une fois que l’appareil est opérationnel. Ce qu’il faut se rappeler c’est que les Smartphones sont de vrais ordinateurs miniatures et que, par conséquent, ils sont aussi vulnérables ».

Lire la suite sur Mag Securs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.