Un éditeur de sécurité est soupçonné d’élaboration de malware

0

Suite à un reportage télévisé réalisé en Chine, NetQin est accusé d’avoir encouragé la diffusion d’un malware sur téléphones mobiles. Après infection, l’éditeur de sécurité proposait ses solutions aux clients touchés.

Une émission destinée à la protection du consommateur chinois a mis le doigt sur un montage plutôt malhonnête entre NetQin et une société éditrice de logiciels pour mobiles, Feilliu. Outre le fait que les deux dirigeants de ces sociétés étaient des amis depuis l’Université et qu’ils continuaient à avoir de bons rapports professionnels, ils auraient également confondu sécurité mobile et commerce illégal.

Pour cause, NetQin et Feilliu auraient développé un malware pour smartphones. Ce dernier se connecte à Internet sans le consentement de l’utilisateur puis télécharge et installe des applications. Le programme ralentirait également le fonctionnement général du téléphone et se re-télécharge si un utilisateur le supprime.

Autant préciser que les utilisateurs se tournaient rapidement vers une solution de sécurité. NetQin aurait alors proposé de supprimer le malware à coup sûr. Pire, le blog de Sophos explique même qu’un scan de la solution NetQin signale automatiquement le malware et demande ensuite 2 yuans (20 centimes d’euros) pour le supprimer.

Face à ces accusations de racket, les deux sociétés n’ont pas désiré apporter de précisions. Elles se sont simplement contentées de rejeter ces propos…

 

Source : Clubic

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.