Ransomware: +110% d’échantillons en Q2 & WannaCry continue de faire des victimes

0

Tous les trimestres, Kaspersky tire un bilan des faits marquants des 3 derniers mois en matière de cybersécurité. Les rapports sont basés sur l’analyse des menaces bloquées par les solutions technologiques Kaspersky ou identifiées par son équipe d’experts.

Malwares

● +110% de nouveaux échantillons de ransomwares vs. Q2 2018 (16 017 contre 7 620)
● +46% de tentatives d’attaques d’utilisateurs uniques vs. Q2 2018 (232 292 contre 158 921)
● La famille de ransomware à l’origine du plus grand nombre d’attaques reste WannaCry (23,4%) ;
● +25% d’objets malveillants ou potentiellement indésirables détectés vs. Q2 2018

Spam

● +21% d’attaques de phishing (soit 129 933 555 attaques de phishing) vs. Q2 2018
● En moyenne, le spam a représenté 55% du trafic mondial d’emails
● La Chine devient le 1er pays spammeur au monde (23,75%), devant les Etats-Unis (13,89%) et la Russie (4,83%)
● La fraude de la saison : les (faux) remboursements d’impôts. Ils font recette partout dans le monde.

DDoS

● +18% d’attaques DDoS vs. Q2 2018
● +32% d’attaques au niveau des couches applicatives vs. Q2 2018 – et ce alors qu’elles sont plus complexes
● La baisse saisonnale observée au printemps (-44% vs. Q1 2019) ne concerne pas les attaques visant les couches applicatives (-4% vs. Q1 2019)
● L’attaque la plus longue a duré 509h (21 jours)

APT

● L’acteur malveillant du trimestre : Hades (Kaspersky a étudié une fuite de données au Moyen-Orient qui pourrait être connectée à Hades. Hades est le groupe derrière le ver ExPetr et derrière l’attaque OlympicDestroyer)
● Plusieurs opérations ont ciblé leMoyen-Orient et la Corée du sud
● L’activité s’est concentrée sur le cyber espionnage et les gains financiers mais au moins une attaque avait pour but la désinformation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.