NSA : “Un malware BIOS peut détruire à distance n’importe quel ordinateur”

4

Lors d’une émission sur CBS, des responsables de la National Security Agency (NSA) ont affirmé que la Chine a développé un malware BIOS qui peut détruire à distance n’importe quel ordinateur. Plutôt inquiétant !

Évidemment, la NSA a du mal à réparer son image et dans un effort désespéré pour justifier leurs programmes de surveillance étendues, le directeur de la NSA, le général Keith Alexander, a fait un certain nombre de revendications.

Au cours de cette entrevue, la NSA a déclaré avoir déjoué une cyberattaque liée à un malware qui aurait pu mettre à bas l’économie américaine :

L’un de nos analystes a effectivement vu que l’Etat-nation avait l’intention de développer, de livrer, et d’utiliser cette capacité dans le but de détruire des ordinateurs“.

Ils ont mentionné que ce fichier infecté a été distribué par l’ingénierie sociale et des e-mails ciblés, bien que le directeur de la NSA a indiqué que les chercheurs ont travaillé en collaboration avec les fabricants d’ordinateurs et qu’ils sont capable de comater la vulnérabilité.

“C’est le système du BIOS qui démarre en premier sur les ordinateurs. L’attaque aurait été déguisée en une demande de mise à jour logicielle. Si l’utilisateur l’avait acceptée, le virus aurait infecté l’ordinateur. Pensez à l’impact de cela à travers le monde entier. Il pourrait littéralement détruire l’économie américaine.”

Bien entendu, on peut tout de suite s’interroger sur ces dires… pourquoi ce malware aurait été développé uniquement pour l’Amérique ? Si ce malware a été intentionnellement créé pour menacer l’économie américaine, alors que dire du fameux virus DNS Changer ou du cheval de Troie bancaire Zeus ou encore du ransomware CryptoLocker que sont tous largement répartis au sein des États-Unis ? Dans ce cas, pourquoi les programmes de surveillance de la NSA ont omis de défendre ses citoyens contre ces menaces connues et similaires ? Mystère…

Le malware du BIOS n’est pas nouveau pour les cybercriminels et n’est pas une grande menace en soit. Si c’est la seule excuse de la NSA pour justifier sérieusement leur programme de surveillance, ça va en faire rire plus d’un !

4 Commentaires

  1. Leurs defense est :
    “C’est pas moi ! C’est L’autre !”
    Mais depuis Stuxnet l’innocent a les mains pleine et avec tout les scandales qui s’accumulent depuis les revelations de Snowden. ils auront bien du mal a passer pour les gentils …

  2. […] Lors d’une émission sur CBS, des responsables de la National Security Agency (NSA) ont affirmé que la Chine a développé un malware BIOS qui peut détruire à distance n’importe quel ordinateur. Plutôt inquiétant !Évidemment, la NSA a du mal à réparer son image et dans un effort désespéré pour justifier leurs programmes de surveillance étendues, le directeur de la NSA, le général Keith Alexander, a fait un certain nombre de revendications. UnderNews | Malwares  […]

  3. […] Lors d’une émission sur CBS, des responsables de la National Security Agency (NSA) ont affirmé que la Chine a développé un malware BIOS qui peut détruire à distance n’importe quel ordinateur. Plutôt inquiétant !Évidemment, la NSA a du mal à réparer son image et dans un effort désespéré pour justifier leurs programmes de surveillance étendues, le directeur de la NSA, le général Keith Alexander, a fait un certain nombre de revendications.Au cours de cette entrevue, la NSA a déclaré avoir déjoué une cyberattaque liée à un malware qui aurait pu mettre à bas l’économie américaine :« L’un de nos analystes a effectivement vu que l’Etat-nation avait l’intention de développer, de livrer, et d’utiliser cette capacité dans le but de détruire des ordinateurs« .  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.