L’invention d’un codeur français détournée par des pirates

1

Info Zataz – L’auteur de l’excellent logiciel DarkComet se retrouve confronté au détournement de son RAT par des pirates. Le RAT (Remote Administration Tool) DarkComet est un excellent outil informatique qui utilise les dernières technologies Delphi qui permettent de contrôler à distance son ordinateur.

Simple et efficace, le logiciel a été codé par un français, DarkCoderSc. L’outil, dont l’efficacité n’est plus à prouver, a été détourné par des pirates informatiques. Des pros qui ont modifié l’outil et piégé des internautes en plaçant le « tool » dans une fausse copie du jeu Diablo III. Bilan, Microsoft vient de lancer une alerte en indiquant un grand nombre de personnes infectées par DarkComet-RAT.

Microsoft a baptisé cette infiltration Fynlosky.A et Comet.A. « Les pirates ont propagé l’attaque via la fausse copie du jeu, souligne DarkCoderSc. J’ai les boules. A cause de ça, Microsoft met des verrous partout. Le peu de gens qui utilisent ma création légalement se retrouvent bloqués par des mises à jour de sécurité.« 

 

Source : Zataz

1 COMMENTAIRE

  1. C’étais a prévoir non ? Après je doutes qu’ils ais modifier le code source.

    Il pullule déjà sur beaucoup de forums Warez dans le rubrique « logiciel »

    Après DarkCoderSc ne peut visiblement pas contrôler l’utilisation de sont RAT.
    un disclamer le précise bien au téléchargement de celui ci.

    Après le soucie pour les PRO qui l’utilisent ce seront les mises a jours que Microsoft va prodiguer, qui hélas vont lui donnée du travaille supplémentaire pour sortir une nouvelle version du RAT incluent les soucies qui Microsoft viennent de lui infliger à sont grand désagrément.

    Je compatis DarkCoderSc,mais tu c’est que c’est le jeux hélas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.