Les outils de décryptage gratuits de Kaspersky ont été téléchargés 360 000 fois, aidant les victimes de ransomware à récupérer leurs données

0
107

Les outils de déchiffrement de Kaspersky, développés dans le cadre de l’initiative No More Ransom et disponibles sur le portail dédié No Ransom, ont été téléchargés plus de 360 000 fois. Ces outils gratuits permettent aux  victimes de ransomware de récupérer leurs données de manière rapide et efficace, soulignant l’importance des efforts de collaboration en matière de cybersécurité.

Tribune – À la fin de l’année 2023, Kaspersky a célébré le septième anniversaire de sa participation à l’initiative No More Ransom, élargissant à cette occasion l’accès aux outils de décryptage gratuits de Kaspersky, conformément à son engagement dans la lutte contre les ransomwares. Ces outils, qui couvrent 39 familles de ransomware, ont permis d’aider près de 2 millions de victimes dans le monde, comme l’indique Europol, ce qui souligne la portée de l’initiative No More Ransom soutenue par Kaspersky. 

Au-delà de ses contributions à No More Ransom, Kaspersky a renforcé son engagement en créant son propre site web No Ransom, une plateforme centralisant l’ensemble des ressources et des outils mis à disposition pour lutter contre les infections par ransomware. Le portail No Ransom a été lancé en 2015 par Kaspersky en collaboration avec la police nationale des Pays-Bas, avant de devenir une initiative mondiale pour apporter une assistance gratuite aux victimes de ransomware.

Entre 2018 et fin décembre 2023, les outils de décryptage de Kaspersky ont été téléchargés plus de 360 000 fois, servant de bouée de sauvetage aux victimes désireuses de récupérer leurs données critiques sans céder aux demandes de rançon. En mars 2023, Kaspersky a publié une nouvelle version d’un outil de décryptage spécifiquement conçu pour aider les victimes d’une variante de ransomware basée sur le code source de Conti précédemment divulgué.

« Alors que les cybermenaces ne cessent d’évoluer, la collaboration entre les secteurs public et privé devient de plus en plus vitale. No More Ransom et le portail No Ransom de Kaspersky illustrent la façon dont les efforts collectifs peuvent faire une différence significative en aidant les victimes et en donnant des conseils de prévention. En outre, il est essentiel que les utilisateurs comprennent que le paiement de rançons aux cybercriminels n’est jamais une solution. Au contraire, nous encourageons fortement les individus et les organisations à s’appuyer sur les outils de décryptage disponibles et les ressources fournies dans le cadre de l’initiative, leur permettant de récupérer leurs données sans succomber aux demandes pressantes des cybercriminels », commente Jornt van der Wiel, chercheur senior en sécurité  pour l’équipe mondiale de recherche et d’analyse de Kaspersky.

Tout au long de son histoire, Kaspersky a fait ses preuves dans la mise en place d’initiatives d’aide gratuite contre les cyberattaques. Avant de cofonder No More Ransom et de lancer le portail No Ransom, Kaspersky a créé en 2008 Stop Gpcode, une initiative internationale contre les ransomwares. 

Un ransomware est un logiciel malveillant qui crypte les données d’un utilisateur et exige un paiement pour les récupérer. Les cybercriminels persistent à introduire de nouvelles variantes de ransomware à un rythme alarmant : Kaspersky a identifié plus de 4 000 nouveaux fichiers de ransomware pour le seul mois d’octobre 2023, soit 2,5 fois plus qu’en novembre 2022 (1 602). Cela souligne l’importance continue de mesures de protection robustes et efficaces.

L’initiative No More Ransom, lancée en 2016 par Kaspersky, Europol, la police nationale néerlandaise, entre autres membres fondateurs, fait collaborer ces organisations avec les forces de l’ordre et le secteur privé pour lutter contre les ransomwares. Cette initiative fournit des outils de décryptage, sensibilise le public aux risques liés aux ransomwares et promeut les meilleures pratiques en matière de cybersécurité pour contrer cette cybermenace très répandue.

Pour obtenir de plus amples informations sur la lutte contre les ransomwares ou sur l’initiative No More Ransom, veuillez consulter le site Web de l’initiative à l’adresse nomoreransom.org. Tous les outils de décryptage de Kaspersky sont disponibles à l’adresse https://noransom.kaspersky.com.