Les Anonymous prépareraient une attaque visant Facebook

4

Le groupe dit avoir fini de tester le virus Fawkes et se dit prêt à l’utiliser.

Dans une vidéo postée le 10 novembre dernier par des hacktivistes  se réclamant des Anonymous, une attaque très sophistiquée des comptes Facebook serait lancée sous le nom de code « Virus Fawkes ».

Ce virus se présente comme « un ver très sophistiqué dont la particularité serait de s’auto-dupliquer à distance. Il envoie des liens malveillants et accède à votre compte. » d’après la vidéo.

Si ce n’est pas un canular, Fawkes Virus semble avoir les mêmes caractéristiques que le ver Koobface diffusé en 2008. Mais contrairement à son prédécesseur il devrait également être contrôlable à distance et ainsi effectuer des “actions de base sur les comptes Facebook, comme l’envoi d’une demande d’ami ou d’un message“. Le ver peut aussi être dupliqué sur d’autres comptes en quelques clics sans besoin d’ « interactivité » ou presque car il contourne vos applications de sécurité et envoie automatiquement des liens infectés au dessus de tout soupçon à votre liste d’amis.

Le groupe d’hacktivistes a déclaré qu’ «une fois que le ver est sous contrôle, Anonymous va l’utiliser à son avantage dans sa lutte contre la corruption et aussi comme une force alternative envers les groupes qui s’en prennent aux Anonymes.

La description correspond au profil-type des escroqueries que l’on retrouve régulièrement sur Facebook. Et sachant que l’attaque annoncée pour le 5 novembre dernier sur Facebook n’a finalement pas eu lieu, on pourrait aussi douter de cette annonce. La vraie question serait donc : cette attaque est-elle bien réelle ?

 Affaire à suivre mais quoiqu’il en soit, faites toujours attention lorsque vous surfez !

 

Source : BitDefender, MalwareCity

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.