Kaspersky anticipe les principales menaces cyber ciblant les enfants en 2024

0
109

Avec la généralisation de l’accès des enfants aux smartphones et aux tablettes, ces derniers interagissent de plus en plus tôt avec le monde numérique et la technologie. Il devient donc impératif que les parents restent au fait des dernières menaces de cybersécurité visant les enfants, afin de mieux les protéger contre d’éventuels dangers. Les experts de Kaspersky identifient ici quelques tendances importantes en cybersécurité et fournissent des conseils pratiques pour renforcer la sécurité des activités en ligne des enfants. Tribune.

  1. Les enfants utilisent de plus en plus des outils d’IA qui, pour l’instant, ne fournissent pas le niveau nécessaire en matière de cybersécurité et de contenu approprié pour leur âge

Selon une recherche de l’ONU, environ 80 % des jeunes déclarent interagir avec l’IA plusieurs fois par jour. Avec le développement de l’IA, de nombreuses applications peu connues ont émergé avec des fonctionnalités d’apparence inoffensives, par exemple demandant de charger une photo pour en recevoir une version modifiée. Cependant, lorsque les enfants téléchargent leurs images sur de telles applications, ils ne savent jamais dans quelles bases de données leurs photos resteront et si elles seront utilisées ultérieurement.

En outre, les applications d’intelligence artificielle, en particulier les chatbots, peuvent rapidement présenter du contenu inapproprié pour les enfants lorsqu’ils interagissent avec eux. Certains chatbots d’IA sont spécialement conçus pour offrir une expérience “érotique”, même si certains exigent une vérification d’âge, cela demeure risqué, car des enfants pourraient mentir sur leur âge, et les mesures de prévention actuelles ne sont pas totalement efficaces pour éviter de tels cas.

  1. Hausse des attaques sur les jeunes gamers par des acteurs malveillants 

Selon les statistiques en ligne les plus récentes, 91 % des enfants âgés de 3 à 15 ans jouent à des jeux sur divers appareils. Pour certains de ces jeux, le chat vocal et texte non modéré constitue une part importante de l’expérience. Avec un nombre croissant de jeunes présents en ligne, les criminels peuvent établir une confiance virtuelle de la même manière qu’ils le feraient en personne. Initialement, les cybercriminels gagnent la confiance des jeunes gamers en les attirant avec des cadeaux ou des promesses d’amitié. Une fois cette confiance établie, ils obtiennent les informations personnelles des jeunes en suggérant de cliquer sur un lien d’hameçonnage, pouvant  télécharger un fichier malveillant sur leur appareil, déguisé en mod de jeu pour Minecraft ou Fortnite, ou même les manipuler.

  1. Le développement de l’industrie FinTech pour les enfants apporte de nouvelles menaces

Un nombre croissant de banques proposent des produits et des services spécialisés pour les enfants, y compris des cartes bancaires conçues pour les enfants dès l’âge de 12 ans. Cependant, avec l’introduction de cartes bancaires pour enfants, ces derniers deviennent également susceptibles d’être visés par des acteurs de la menace motivés financièrement. Ils sont également vulnérables aux escroqueries classiques, comme des promesses d’une PlayStation 5 gratuite ou d’autres actifs de valeur après avoir saisi les détails de la carte sur un site d’hameçonnage. En utilisant des techniques d’ingénierie sociale, les cybercriminels pourraient exploiter la confiance des enfants en se faisant passer pour des amis et en demandant de partager des données bancaires ou de faire des transferts d’argent sur leurs comptes.

  1. Hausse du nombre de cas de menaces visant les enfants liées aux objets connectés destinés à la maison 

Malgré le nombre croissant de menaces liées aux objets connectés pour la maison, les fabricants ne semblent pas pressés de développer une technologie cyber-immune capable de prévenir activement l’exploitation potentielle de vulnérabilités. Cependant, les enfants peuvent devenir des outils pour les cybercriminels lors d’une attaque. Par exemple, si un dispositif intelligent devient un outil de surveillance entièrement fonctionnel et qu’un enfant est seul à la maison, les cybercriminels peuvent les contacter par le biais du dispositif et demander des informations sensibles telles que leur nom, leur adresse et l’heure où leurs parents ne sont pas à la maison, voire le numéro de carte de crédit de leurs parents. Dans un tel scénario, au-delà du simple piratage de l’appareil, il existe également un risque de perte de données financières ou même d’une attaque physique.

  1. Les enfants demanderont que leur espace personnel en ligne soit respecté

En grandissant, les enfants développent une plus grande conscience de soi, comprenant la notion d’espace personnel, de confidentialité et de données sensibles, à la fois hors ligne et dans leurs activités en ligne. Par conséquent, lorsque les parents communiquent fermement leur intention d’installer une application de contrôle parental sur un appareil, tous les enfants ne l’accepteront pas facilement. C’est pourquoi les parents doivent savoir discuter avec leurs enfants de leur expérience en ligne et de l’importance des applications de contrôle parental pour la sécurité en ligne tout en respectant leur espace personnel. Cela implique de fixer des limites claires, des attentes, et d’expliquer à chaque enfant les raisons d’utiliser une telle application.

  1. Les enfants cherchent souvent à télécharger des applications qui ne sont pas disponibles dans leur pays, mais tombent souvent sur des copies malveillantes

Si une application n’est pas disponible dans leur  région, les jeunes utilisateurs chercheront des alternatives, qui sont souvent des copies malveillantes. Même s’ils se tournent vers des magasins d’applications officiels comme Google Play, ils courent toujours le risque de tomber entre les mains de cybercriminels. De 2020 à 2022, les chercheurs de Kaspersky ont trouvé plus de 190 applications infectées par le cheval de Troie Harly sur Google Play, qui inscrivaient les utilisateurs à des services payants à leur insu. Une estimation prudente du nombre de téléchargements de ces applications est de 4,8 millions, mais le nombre réel de victimes pourrait être encore plus élevé.

“Comme nous pouvons le constater, bon nombre des tendances qui se dessinent dans la société touchent également les enfants, les rendant potentiellement vulnérables aux attaques. Cela inclut à la fois le développement et la popularité de l’IA et de la domotique, mais aussi celui du monde du gaming et de l’industrie FinTech. Il est donc crucial d’enseigner aux enfants les bases de la cybersécurité dès leur plus jeune âge, de les sensibiliser aux pièges des cybercriminels, aux menaces potentielles des jeux en ligne et à la protection de leurs données personnelles. C’est un apprentissage indispensable non seulement pour les adultes, mais aussi pour les plus jeunes utilisateurs”, commente Andrey Sidenko, expert en sécurité et confidentialité chez Kaspersky.

Pour en savoir plus sur les menaces cyber visant les enfants en 2024, consultez l’article complet sur KDaily. 

Les experts de Kaspersky sont convaincus que la protection des enfants contre les menaces de cybersécurité en 2024 nécessite des mesures proactives de la part des parents : 

  • En restant informés des dernières menaces et en surveillant activement les activités en ligne de leurs enfants, les parents peuvent créer un environnement en ligne plus sûr pour leurs enfants.

  • Il est crucial que les parents communiquent ouvertement avec leurs enfants sur les risques potentiels qu’ils peuvent rencontrer en ligne et qu’ils appliquent des directives strictes pour assurer leur sécurité.

  • Pour aider les parents à initier leurs enfants à la cybersécurité dans le contexte de l’évolution des menaces, les experts de Kaspersky ont développé l’Alphabet de la Cybersécurité Kaspersky avec les concepts clés de l’industrie de la cybersécurité. Dans ce livre, les  enfants apprendront à connaître les nouvelles technologies, les principales règles d’hygiène numérique, comment éviter les menaces en ligne et comment reconnaître les astuces des fraudeurs. Après avoir lu ce livre ensemble, les parents seront sûrs  que leur enfant saura comment distinguer un site web de phishing, comment fonctionnent le VPN et les codes QR, et même ce que sont “les pièges à miel”, le chiffrement et le rôle qu’ils jouent dans la cybersécurité d’aujourd’hui. La version PDF du livre est téléchargeable gratuitement pour passer  en revue les bases de la cybersécurité avec son enfant, en construisant son avenir numérique en toute sécurité.

  • Pour sécuriser les  enfants contre le téléchargement de fichiers malveillants pendant son expérience de jeu, nous conseillons d’installer une solution de sécurité de confiance sur son appareil.

  • Avec les bons outils, tels que l’application de contrôle parental numérique Safe Kids de Kaspersky, les parents peuvent protéger efficacement leurs enfants contre les menaces cybernétiques à l’ère numérique.