Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Durant l’Euro 2016 de football, il faudra redoubler de vigilance face au nombre d’adwares – ou logiciels publicitaires – qui a tendance à croître pendant ce type d’évènements sportifs internationaux.

Communiqué de presse Par Jan Piskacek, Analyste des menaces mobiles chez Avast.

L’Euro de football 2016 commence dès vendredi prochain en France. A cette occasion, d’importants efforts ont été déployés – et continuent à se renforcer – autour de la sécurité de l’évènement. Toutefois, alors que les services compétents s’occuperont de la sécurité physique des supporters, ces derniers devront redoubler de vigilance face au nombre d’adwares – ou logiciels publicitaires – qui a tendance à croître pendant ce type d’évènements sportifs internationaux.

PIA VPN

D’ailleurs, l’État a prévu de dépenser 24 millions d’euros, contre 12 millions initialement annoncés, notamment dans les ‘fan zones’ – ces espaces publics en plein air permettant aux supporters sans billet de se réunir pour regarder gratuitement le match sur écran géant – qui seront équipés de caméras de surveillance et de détecteurs de métaux par exemple. Toutefois, alors que les services compétents s’occuperont de la sécurité physique des supporters, ces derniers devront redoubler de vigilance face au nombre d’adwares – ou logiciels publicitaires – qui a tendance à croître pendant ce type d’évènements sportifs internationaux.

football-euro-2016

Jan Piskacek, Analyste des menaces mobiles chez Avast commente :

Alors que l’Euro de football 2016 approche à grands pas, des nations entières s’embrasent pour leur équipe préférée. Les fans cherchent tous les moyens qui leur permettront de vivre pleinement l’évènement à la fois pendant et en dehors des matchs, en téléchargeant et en jouant par exemple à des applications mobiles dédiées au football. Cependant, pour en avoir testé* plusieurs depuis le Google Play Store, ces applis ne sont pas toutes de la qualité de celle de la FIFA et certaines se révèlent même être des adwares – ces logiciels qui diffusent des publicités intempestives. C’est pourquoi il est important que les utilisateurs les reconnaissent et, le cas échéant, sachent comment s’en débarrasser.

La façon la plus facile de les identifier est de lire les commentaires laissés par les autres utilisateurs avant de se décider à télécharger. En général, ces applis récoltent de très mauvais avis qui précisent qu’elles ne font rien si ce n’est diffuser des publicités. Un autre moyen d’identifier les adwares avant téléchargement est de comparer la description de plusieurs applications de jeu de foot, de regarder si le nom du développeur est le même, et surtout de vérifier qu’il y ait un lien menant à la page d’accueil du site du développeur. S’il n’y en a pas et que la même personne a développé des applis similaires, il y a de grandes chances pour que celles-ci soient des adwares créés pour rapporter de l’argent facile au développeur.

Dans le cas où l’utilisateur a déjà téléchargé une fausse application, il peut s’en rendre facilement compte à partir du moment où des publicités intempestives apparaissent dès qu’il ouvre l’appli, qu’il essaie de commencer à jouer ou en plein milieu d’une partie. Par ailleurs, si des fenêtres publicitaires s’ouvrent sur le smartphone de façon aléatoire, il est très probable que cela soit dû à un adware. En effet, dès lors qu’un logiciel publicitaire est installé, des fenêtres intempestives s’ouvrent même quand l’utilisateur n’est sur aucune application. Pour profiter d’un jeu de qualité, il est donc fortement recommandé de télécharger les applis ‘officielles’, telles que l’appli FIFA – même si celles-ci prennent plus de place dans l’espace de stockage – et ainsi d’éviter le type de danger évoqué.

Alors que de nombreux produits permettent de détecter et de supprimer les adwares, voire d’empêcher le téléchargement, les utilisateurs peuvent également s’en débarrasser manuellement. Pour cela, deux méthodes existent : en se rendant dans les paramètres du téléphone, puis dans le menu ‘Applications’ ou ‘Gestionnaire d’applications’, il suffit de cliquer sur l’application, et de choisir l’option ‘Désinstaller’. La même chose est possible directement depuis le Google Play Store ; après avoir ouvert la barre de menu en haut à droite, l’utilisateur sélectionne ‘Mes applications’, clique sur l’appli dont il ne veut plus, puis choisit l’option ‘Désinstaller’. Désormais les supporters les plus férus de foot peuvent s’adonner pleinement à leur passion – dans les tribunes, devant la télévision ou sur leur smartphone – en commençant par mettre les adwares intempestifs sur la touche pour un Euro 2016 en toute tranquillité !

* Blog Avast du 02 juin 2016 – « Adware on Google Play: Knock-off FIFA apps take advantage of football (soccer) hype around Copa America and Euro Cup »

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 2,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.