Cybermenaces : les grands-parents sont la cible de rançongiciels et les jeunes adultes, d’arnaques sur TikTok

0

Une enquête réalisée par Avast montre que les personnes malintentionnées recourent à des subterfuges différents en fonction de l’appareil utilisé.
 
Tribune – Une nouvelle étude publiée ce jour par Avast (LSE: AVST), leader mondial des solutions de sécurité et de protection de la confidentialité en ligne, révèle que les jeunes générations d’utilisateurs et leurs aînés sont la cible de cybermenaces différentes, en fonction de l’appareil le plus souvent utilisé pour aller sur Internet.
 
Cette étude est tirée d’une enquête plus globale sur les tendances en matière de citoyenneté numérique, menée conjointement avec YouGov. Elle révèle qu’une majorité des 55-64 ans (68%) et des plus de 65 ans (73%) se servent principalement de leur ordinateur de bureau ou portable pour surfer sur Internet. Cela les expose plus aux tentatives d’attaques par rançongiciels, faux support technique, spyware/ chevaux de Troie et Botnets. Ces types d’utilisateurs sont susceptibles de télécharger ces programmes malveillants par accident ou à leur insu en cliquant sur des liens contenus dans des mails reçus ou dans des pages web délibérément piégées.
 
A l’inverse, c’est avec leur smartphone que se connectent principalement les utilisateurs de générations précédentes : 78% des 18-24 ans, 74% des 25-34 ans et des 35-44 ans. Cela en fait des cibles idéales pour d’autres programmes malveillants : les logiciels publicitaires ou Adware, les chevaux de Troie visant les applications bancaires mobiles, ou encore les virus de type FluBot propagés par SMS ou via des utilitaires de téléchargement. Des applications renfermant des Adware ou des Fleeceware (fonctionnalités facturées à un prix démesuré), circulent quant à elles largement sur les réseaux sociaux Instagram et TikTok. Enfin, toutes les générations, quels que soient les appareils utilisés pour se connecter à Internet, sont visées par des tentatives d’hameçonnage (phishing) et d’escroquerie à l’aide de faux profils, notamment dans le cas des romance scams.
 
Selon des données du Laboratoire des menaces d’Avast, Avast a bloqué en 2021 en moyenne chaque mois plus de 1,46 million de rançongiciels visant des ordinateurs de bureau. Et entre les mois de janvier et d’avril dernier, 5.9 millions de tentatives d’arnaques au faux support technique ont été enregistrées dans le monde chaque mois.
 
Sur les appareils mobiles, les principales menaces détectées au cours du dernier trimestre sont : les adwares (59%), les chevaux de Troie visant les applications de banque en ligne (9,7%) et les downloaders (7,9%), qui sont des applications malveillantes utilisant un subterfuge d’ingénierie sociale pour pousser leur victime à installer d’autres applications malveillantes ou a minima indésirables. FluBot s’est répandu largement sur les appareils mobiles dans la plupart des pays. Avast a intercepté 35 000 attaques par mois en moyenne chaque mois entre août et septembre cette année, sur les 35 000 bloquées en moyenne
 
« Les cybercriminels mettent continuellement au point de nouveaux subterfuges, arnaques et menaces en ligne, toujours plus sophistiqués, permettant de dérober des données et fichiers personnels. Ils lancent des attaques ciblées après avoir étudié la façon dont les différentes générations utilisent leurs appareils. Ils adaptent leurs stratégies en fonction des usages et tendances de chaque culture afin de gagner en pertinence et, ainsi, de faire un maximum de victimes », explique Jaya Baloo, DSSI chez Avast.
 
La principale activité en ligne des 18-24 ans est l’écoute de musique, radio, livres audios et podcasts (43%). Pour les 25-34 ans (50%) et les 35-44ans (37%), surfer sur les réseaux sociaux reste l’activité principale. Cela montre pourquoi les utilisateurs d’internet sont ciblés sur leur smartphone avec des escroqueries sur les réseaux sociaux.
 
A titre de comparaison, les activités les plus importantes pour les tranches d’âge supérieures des 55-64 ans et des plus de 65 ans sont l’utilisation des moteurs de recherche (49% et 46%) et les services financiers/bancaires (42% et 43%), suivies par le maintien de liens avec des amis et proches via des services de messagerie en ligne et de mails (39%). Cela permet de comprendre pourquoi ces publics sont la cible de cybermenaces majeures visant leurs ordinateurs telles que les rançongiciels, les tentatives d’hameçonnage et spyware / chevaux de Troie qui s’en prennent à leurs comptes bancaires, et les arnaques au faux support technique.
 
« Bien entendu, les jeunes générations sont également sensibles aux menaces liées aux ordinateurs de bureau, car elles utilisent ces appareils comme outil secondaire pour se connecter, de même, les générations plus âgées utilisent également des smartphones, mais Il est important que les Français comprennent bien les différents types de menaces qui sévissent en ligne en ciblant chaque type d’appareil électronique utilisé. Il est essentiel d’en parler en famille, pour que tous les utilisateurs soient bien informés des risques encourus par leurs pratiques et sachent comment se prémunir, quel que soit l’appareil choisi pour se connecter en ligne », poursuit Jaya Baloo. « Chaque génération a son propre regard sur Internet et vit une expérience en ligne qui lui est propre. Il faut bien garder cela en tête lorsqu’on évoque à la maison les questions de sécurité en ligne. Il y a de grands principes de base à suivre quand on se connecte à Internet, que ce soit avec son ordinateur de bureau ou portable, ou avec son smartphone. En cas de doute, arrêter immédiatement ce que l’on s’apprête à faire. Il ne faut jamais cliquer sur un lien contenu dans un mail, un SMS, sur une page d’un réseau social ou d’un site web, et ne jamais fournir des informations personnelles ou des coordonnées bancaires. Enfin, mieux vaut ne pas céder au téléchargement et éviter de prendre des risques ».
 
Et de conclure : « Il va sans dire qu’une protection forte est essentielle pour votre ordinateur et pour votre smartphone, qui est de plus en plus la cible de menaces spécifiques. Une solution de protection complète telle que Avast One, disponible pour les particuliers et les familles, assure la sécurité de chaque appareil face aux différents types de menaces en circulation, qu’il s’agisse de rançongiciels, de logiciels publicitaires (adware), de programmes malveillants, de spywares ou de tentatives d’hameçonnage. Cette solution tout-en-un protège également votre réseau à l’aide d’un pare-feu, pour empêcher les pirates d’accéder à votre ordinateur via une connexion Wi-Fi et Internet ».
 
 Méthodologie de l’enquête :

Avast a réalisé une enquête auprès de 16 147 utilisateurs en ligne dans 17 pays. Pour ce faire, Avast a mandaté l’institut d’études YouGov dans les pays suivants : Argentine, Australie, Brésil, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Russie, Slovaquie, République tchèque et Royaume-Uni ; l’institut d’études Forsa a été missionné pour effectuer ce travail en Allemagne, Autriche et Suisse. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 1000 personnes dans chacun de ces pays, à l’exception de l’Autriche et de la Suisse, où Forsa a sondé plus de 500 personnes respectivement. Les points de données de cette étude couvrent toutes les régions du monde concernées, à l’exception de ceux présentant des résultats par classes d’âge ou sexe, où les résultats provenant de marchés germanophones ont été exclus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.