Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Il semble bien que le mythe du Mac infaillible soit (enfin) en train de tomber. Après l’épisode Flashback ciblant exclusivement les systèmes Apple, la société vient de modifier en catimini les textes de son site Internet. Le Mac n’y est plus décrit comme “invulnérable” aux virus.

C’est un petit changement qui va faire grand bruit. Apple vient de modifier discrètement quelques textes de son site officiel. Ainsi, là où le Mac (dans la section “pourquoi Mac OS X est-il le meilleur OS ?“) était décrit comme doté d’un système “qui n’attrape pas les virus des PCs“, on peut désormais lire : “il a été conçu pour être sûr“.

Plus loin, il était jusque-là écrit : “Sauvegardez vos données. En ne faisant rien“. Cette affirmation a été remplacée par la suivante : “Sécurité. Incluse.“. Une capture d’écran des deux versions (avant et après) peut d’ailleurs être consultée ici, grâce à Sophos. Amusez-vous à jouer au jeu des 7 erreurs !

La maturité pour Apple ?

Lorsque l’on regarde l’ancienne version de la page, le discours passé d’Apple fait sourire. Il était temps que l’entreprise redescende sur terre, et reconnaisse enfin la vulnérabilité de son OS aux menaces des cybercriminels.

L’épisode Flashback y est certainement pour quelque chose. L’entreprise à la pomme a sûrement pris conscience de quelque chose. On espère que cela la poussera à se focaliser davantage sur la sécurité, de même que ses consommateurs (qui se croient encore trop souvent hors d’atteinte).

La société semble en tous cas sur la bonne voie. En plus de ces changements marketing, Apple a publié un guide de sécurité pour iOS (le mois dernier).

CyberGhost VPN Promo

 

Lire la suite sur L’Informaticien.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.