Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Jonathan Rouach, CEO et cofondateur de QEDIT, startup franco-israélienne d’enterprise blockchain, réagit à la condamnation de British Airways après le vol massif des données bancaires de ses clients. Selon lui, ce cas souligne l’importance pour les entreprises de se doter de solutions de privacy robustes et doit venir alerter Facebook, à l’aube du lancement de sa cryptomonnaie, le Libra.

Tribune QEDIT – Le constat est sans appel : la privacy n’est pas une option ! Les entreprises sont dans l’obligation de s’adapter à ce nouvel enjeu de taille.

Bitdefender

Pour Jonathan Rouach, la condamnation de British Airways à une amende de 204 millions d’euros après le vol des données bancaire de 400 000 clients dans le cadre du RGPD « aura inévitablement des conséquences sur les finances de la compagnie aérienne et provoquera un examen interne au sein de toutes les entreprises européennes. Alors que les autorités traitent de plus en plus sérieusement le sujet de la privacy, les entreprises doivent se mettre en conformité rapidement, pour éviter des dommages, à la fois financiers et sur leurs réputations. »

Il poursuit : « Malheureusement, on ne peut pas faire marche arrière en ce qui concerne le partage des données. Notre monde est de plus en plus connecté, en particulier avec l’utilisation d’innovations telles que la technologie des registres partagés (shared ledgers). Les entreprises comme British Airways devront explorer des solutions pour implémenter des technologies de privacy avancées, qui répondent aux exigences des régulations strictes de protection des données, afin d’éviter de nouvelles condamnations de cette ampleur. L’exploration de nouvelles solutions peut leur permettre de trouver cet équilibre : les entreprises n’ont tout simplement pas droit à l’erreur !

L’attention grandissante accordée à la privacy montre qu’il sera de plus en plus crucial pour les entreprises d’adopter des mécanismes de confiance, qui préservent la confidentialité des données sensibles, sans contraindre la collaboration. Heureusement, les solutions les plus novatrices permettent d’éviter de stocker et de partager des données privées en même temps, grâce à une utilisation raisonnée de la cryptographie avancée. L’amende infligée à British Airways vient alerter les entreprises qui utilisent des données de consommateurs et permettra certainement de doper les dépenses dans des solutions novatrices, qui respectent la privacy. Dans un contexte de réglementations de plus en plus contraignantes et complexes, l’innovation sera véritablement la clé du succès des entreprises. »

La condamnation de British Airways doit également alerter Facebook dans son ambition de lancer sa cryptomonnaie, le Libra. Selon Jonathan Rouach, « le projet de Facebook souligne l’importance d’harmoniser le futur système mondial des paiements digitaux avec le cadre réglementaire gouvernemental, tout en respectant la confidentialité des données. L’ambition de Libra est de certifier la validité des actifs digitaux et plus largement de la blockchain, mais il génère aussi de nombreux débats autour de la régulation.

S’il est mis en œuvre correctement, le Libra peut fondamentalement changer la face du système financier international. Toutefois, le pivot de Facebook vers la privacy doit se poursuivre. Dans cette optique, la mise sur le marché du Libra doit s’accompagner d’une stratégie solide de protection de la sécurité des utilisateurs, en exploitant les technologies les plus avancées en matière de confidentialité. »

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.