Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
PIA VPN

L’élection de Donald Trump a fait revenir sur le devant de la scène de vieilles polémiques pour Facebook, accusé d’avoir influencé les élections indirectement via la mise en avant de publications de propagande dans les flux d’actualités d’une partie de ses utilisateurs.

Communiqué de presse – Les algorithmes de remontée d’informations de Facebook cherchent à proposer aux utilisateurs des posts qui leur plairont, ils vont donc identifier les publications les plus aimées et commentées puis les proposer à l’internaute. Problème : certaines publications véhiculent de fausses informations et des messages de propagande.

Selon Thomas Fauré, CEO et fondateur de Whaller – plateforme permettant de créer ses propres réseaux sociaux privatifs – la neutralité du web est une notion clé sur laquelle il faut se recentrer :

« Les réseaux sociaux doivent rester de simples moyens de communication, le flux d’informations présenté à l’internaute doit donc – par définition – être neutre. Nous nous positionnons contre les algorithmes de remontée d’informations qui imposent à l’internaute des publications parfois indésirables, erronées ou inappropriées.
L’important est aujourd’hui de remettre l’humain au cœur des réseaux sociaux. Au lieu d’encourager – via des algorithmes – la course aux likes, il faut permettre à l’internaute de reprendre le contrôle de sa vie numérique. C’est pourquoi nous proposons un outil neutre, sans exploitation de données, afin de permettre à l’utilisateur de recréer en ligne les mêmes schémas que dans la vie réelle. »

Whaller permet de créer et de consulter, via une même interface, plusieurs « sphères » étanches représentant chacune un réseau social privatif. Un même utilisateur peut communiquer sur une sphère réservée à ses amis, une autre à sa famille, à son entreprise, à son club sportif ou encore à son association. Aucun algorithme n’influence la présentation des informations, et les données ne sont ni récoltées ni indexées par les moteurs de recherche afin que les conversations restent totalement privées. 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] D’un côté, Google et Facebook sont vivement critiqués par une bonne partie des américains pour avoir sponsorisé des informations liées aux élections, sans les avoir […]

  2. Trump favorisé par Facebook ? Pol&eacute...

    […] L'élection de Donald Trump a fait revenir sur le devant de la scène de vieilles polémiques pour Facebook, accusé d'avoir influencé les élections indirectement via la mise en avant de publications de propagande dans les flux d'actualités d'une partie de ses utilisateurs.  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.