Spotify limite fortement son service musical gratuit et perd sa crédibilité

0

Spotify, l’un des services de diffusion de musique en continu les plus populaires, a mis en place d’importantes limitations à sa version gratuite, qui ne permettra plus aux utilisateurs qu’un nombre d’écoutes limitées.

Les nouveaux utilisateurs de la version gratuite du programme ne peuvent ainsi plus écouter un même morceau que cinq fois, et leur durée totale d’écoute par mois est plafonnée à dix heures au-delà des six premiers mois d’inscription.

Jusqu’à présent, les écoutes sur Spotify n’étaient pas limitées, et la durée d’écoute par mois était double. La formule gratuite est financée par la publicité, tandis qu’une offre avec abonnement propose des écoutes illimitées et sans publicité.

DIFFICULTÉS DU MODÈLE

Un temps perçus par les artistes et les éditeurs de musique comme une solution à la crise du disque et un remède au téléchargement illégal, les sites de streaming font de plus en plus l’objet de critiques de la part des artistes, qui estiment que les revenus générés par ces sites sont très faibles. « Le streaming, le système Deezer, avalisé de façon officielle par la Sacem et l’Adami, c’est du vol manifeste. Si tu cliques 100 000 fois sur le titre d’un artiste, l’artiste va toucher 2 euros », estime par exemple le guitariste Serge Teyssot-Gay dans une interview à Sud-Ouest.

De leur côté, les services de streaming peinent à atteindre l’équilibre financier, et arguent que la multiplicité des catalogues et les avances sur droit demandées par les maisons de disques mettent en péril leur modèle. Malgré un regain d’intérêt provoqué par la mise en place de l’Hadopi, certains sites ont dû fermer : Jiwa, l’un des services pionniers, a ainsi déposé le bilan l’an dernier.

 

Source : Le monde, Spotify

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.