Lustre : Un accord de coopération secret entre la France et la NSA ?

2

C’est le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung qui affirme que la France a bénéficié d’un accord secret, sous le nom de code “Lustre”, passé avec les Etats-Unis et quatre autres pays alliés, pour coopérer en matière de renseignement.

Autant dire que si l’information se vérifie, la France pourrait bientôt se trouver en première ligne concernant les révélations autour du programme PRISM de la NSA, sur le banc des accusés, et cela pourrait faire très mal au gouvernement.

En effet, selon le journaliste allemand Frederik Obermaier, qui publie ces révélations dans le quotidien Süddeutsche Zeitung, non seulement la France était au courant des collectes massives de données personnelles par les Etats-Unis, mais elle en était même partenaire !

Ce serait des documents transmis par Edward Snowden qui prouve la chose, notamment un accord secret connu sous le nom de code “Lustre”, accord signé avec l’alliance USA, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Canada, et Australie. L’accord qui porte le nom de code “Lustre” aurait visé une coopération entre les différents services de renseignement, avec la promesse réciproque de ne pas s’espionner les uns les autres, ce qui n’a visiblement pas été tenu…

Les révélations du Süddeutsche Zeitung semblent démontrer, si elles se révèlent exactes, que la France est en plus un acteur privilégié de la surveillance mondiale et qui collabore avec ceux-là même qu’elle dénonce du bout des lèvres aujourd’hui, les Etats-Unis. Ce qui pourrait expliquer la prudence du chef de l’Etat français pour condamner trop fermement les pratiques de la NSA“, analyse TV5 Monde.

Selon le quotidien allemand, Israël (sous nom de code “Ruffle”), la Suède (“Sardine”) et l’Italie auraient également bénéficié d’accords similaires.

Affaire à suivre de très près donc !

 

Source : Numerama

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.