Les conseils de Kaspersky pour protéger l’identité numérique dans le nouveau méta-univers

0

Après le changement de nom de Facebook en Meta, les méta-univers virtuels (metaverses) ont fait parler d’eux dans le monde entier. Des marques internationales et même des pays prévoient d’ouvrir leurs bureaux et de mettre en œuvre des projets dans ce monde virtuel. Ces dernières années, le terme « metaverse » est devenu très populaire – il est mentionné dans le contexte de Fortnite, Microsoft, Roblox, Minecraft, Balenciaga et Nike, ainsi que dans les technologies de réalité augmenté (AR) et de réalité virtuelle (VR).

Le terme « metaverse » a été inventé par l’écrivain de science-fiction Neil Stevenson en 1992 dans son roman Snow Crash. Le metaverse de Stevenson est la prochaine étape du développement d’Internet : un monde numérique commun qui combine le « physique » avec la réalité augmentée et virtuelle.

Les gens peuvent se connecter au metaverse via des avatars et faire tout ce qu’ils veulent comme s’ils étaient dans le monde réel : rechercher des informations, communiquer, faire des achats et travailler – mais en même temps s’éloigner de la réalité et vivre dans un univers virtuel. Un avatar humain dans le metaverse peut être ce qu’il veut et posséder n’importe quoi, et la mort n’a pas la même signification que dans le monde réel.

On peut trouver des exemples de mondes numériques à part entière dans la pop culture avec la trilogie Matrix ou dans Ready Player One, où le jeu en ligne multijoueur OASIS est devenu une analogie du metaverse.

En plus des univers séparés, les images virtuelles font déjà progressivement partie de la réalité moderne. Aux États-Unis, l’émission Alter Ego a été lancée : les candidats chantent dans les coulisses pendant que la technologie de capture de mouvement crée des avatars numériques qui apparaissent à leur place.

Si les utilisateurs ont accepté le fait que le metaverse fait partie de l’avenir, ils doivent réfléchir à la sécurité des avatars numériques et aux éventuelles menaces qui pourraient concerner les metaverses :

Vol d’identité et détournement de compte par analogie avec les réseaux sociaux et les jeux multijoueurs. Cela peut potentiellement conduire à :

    1. Une perte d’informations personnelles (par exemple, la correspondance – ou leurs méta-analogues), qui peuvent, par exemple, conduire au chantage.
    2. Le vol de monnaie fiduciaire virtuelle, réelle, ou de crypto-monnaies sur les cartes et portefeuilles liés à un compte ou d’objets virtuels coûteux, tels que des skins ou des tenues.
    3. L’utilisation d’avatar à des fins malveillantes (demande d’emprunt d’argent aux amis ou à des membres de la famille).

Pour plus d’informations sur la manière de sécuriser un compte, cliquez ici : Comment protéger votre compte Steam | Blog officiel Kaspersky

Un autre facteur important est l’ingénierie sociale, similaire aux services de rencontre. Comme dans les applications de rencontre, et il y aura certainement des équivalents dans les metaverses, les individus issus de la réalité virtuelle peuvent ne pas être ce qu’elles prétendent, ou avoir de mauvaises intentions.

Ceci peut conduire à:

    1. Du hameçonnage.
    2. Du harcèlement et du doxing. Kaspersky et Endtab.org ont développé une formation sur la façon de se protéger du doxing ou de gérer ses conséquences.
    3. D’autres dangers liés au passage du monde virtuel au monde réel.

Plus d’informations sur le blog de Kaspersky – Love in an algorithmic age.

Problèmes de confidentialité – Les metaverses sont comme les réseaux sociaux, mais dans une réalité virtuelle. C’est pourquoi les utilisateurs doivent être vigilants et protéger leurs informations personnelles (comme les données de leur passeport ou leur numéro de billet). Plus plus d’informations sur la confidentialité en ligne cliquez ici: La confidentialité en ligne de A à Z en 5 étapes.

Problématiques liées à la blockchain. Si, comme dans Decentraland, l’identité des utilisateurs repose sur un portefeuille, cela vaut la peine de le protéger comme il est décrit ici : Echange de crypto-monnaie 101. Chapitre : Que sont les portefeuilles de cryptomonnaies et comment stockent-ils les tokens ?

Les enfants peuvent potentiellement devenir des utilisateurs actifs du metaverse. L’un des exemples les plus frappants est le jeu Roblox, qui figure depuis longtemps en tête des jeux les plus populaires auprès des enfants. Il est crucial de prévoir et d’assurer leur sécurité face aux criminels, étant donné que dans la réalité virtuelle, il y a des risques de rencontrer des personnes mal intentionnées.

Plus d’informations sur la VR et la AR, cliquez ici : What are the Security and Privacy Risks of VR and AR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.