France – Vers des messageries chiffrées et des mails hébergés localement

3

Jean-Marc Ayrault a annoncé les priorités du gouvernement en matière de cyber-sécurité. Le premier ministre souhaite que tous les courriels soient chiffrés et que les messages hébergés en France, en commençant par les opérateurs nationaux.

A l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux de l’Agence de sécurité des systèmes d’information, l’ANSSI, le premier ministre a annoncé de nouvelles mesures dans le domaine de la cyber-sécurité et de la protection de la vie privée. C’était déjà un des axes du pacte cyber-défense. Jean-Marc Ayrault a insisté une nouvelle fois dessus : le chiffrement. Au niveau de l’Etat, « le chiffrement des réseaux sera systématisé. » Mais le gouvernement entend aussi développer l’usage du chiffrement pour les internautes français.

Chiffrement : pas d’obligation pour les FAI, mais du volontariat

L’objectif est  « de garantir l’inviolabilité des correspondances ».  Le premier ministre a ainsi fait part de sa volonté de voir les fournisseurs d’accès intégrer du chiffrement à l’ensemble « des offres nationales de messagerie électronique. » Quant au traitement de ces messages, il devra lui se faire grâce à des infrastructures hébergées sur le territoire national. Cela concerne donc principalement les messageries mises à disposition par les FAI français dans le cadre de leurs abonnements à Internet.

Toutefois ces derniers sont loin de constituer (à l’exception d’Orange Mail qui comptait 12 millions de visiteurs uniques en janvier 2012) les services de webmail les plus couramment utilisés. Yahoo Mail, Outlook.com et Gmail rassemblent en France des millions d’internautes français dont ils chiffrent déjà les messages – depuis peu pour Yahoo et de façon peu robuste.

En revanche, les traitements s’effectuent le plus souvent sur des serveurs implantés en Irlande et non en France. Le gouvernement entend-t-il imposer aux géants américains de stocker uniquement les messages en France ? Non et Matignon précise à l’AFP que le chiffrement des messageries (dont le type d’implémentation n’est pas précisé) des fournisseurs nationaux ne sera pas imposé, mais s’effectuera «  sur la base du volontariat ». Les autres gestionnaires de messageries seront invités à ce joindre à cette initiative.

Une démarche, en ce qui concerne le traitement des données, qu’ils seront assurément réticents à satisfaire (moins sans doute sur le marché de la messagerie d’entreprise). Cela serait même, au moins pour Yahoo et Google, contraire à leur stratégie. Yahoo a en effet récemment annoncé que tous les traitements s’effectueraient en mars depuis l’Irlande.

Dans ses différends avec la Cnil, Google assure lui que l’établissement français ne participe à aucun moment aux traitements de données – et de ce fait ne serait pas soumis à la loi informatique et libertés. Une localisation des données en France est donc peu probable, voire inenvisageable.

 

Source : ZDNet

3 Commentaires

  1. […] Jean-Marc Ayrault a annoncé les priorités du gouvernement en matière de cyber-sécurité. Le premier ministre souhaite que tous les courriels soient chiffrés et que les messages hébergés en France, en commençant par les opérateurs nationaux. A l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux de l’Agence de sécurité des systèmes d’information, l’ANSSI, le premier ministre a annoncé de nouvelles mesures dans le domaine de la cyber-sécurité et de la protection de la vie privée. C’était déjà un des axes du pacte cyber-défense. Jean-Marc Ayrault a insisté une nouvelle fois dessus : le chiffrement. Au niveau de l’Etat, « le chiffrement des réseaux sera systématisé. » Mais le gouvernement entend aussi développer l’usage du chiffrement pour les internautes français.Chiffrement : pas d’obligation pour les FAI, mais du volontariat L’objectif est « de garantir l’inviolabilité des correspondances ». Le premier ministre a ainsi fait part de sa volonté de voir les fournisseurs d’accès intégrer du chiffrement à l’ensemble « des offres nationales de messagerie électronique. » Quant au traitement de ces messages, il devra lui se faire grâce à des infrastructures hébergées sur le territoire national. Cela concerne donc principalement les messageries mises à disposition par les FAI français dans le cadre de leurs abonnements à Internet.  […]

  2. […] Jean-Marc Ayrault a annoncé les priorités du gouvernement en matière de cyber-sécurité. Le premier ministre souhaite que tous les courriels soient chiffrés et que les messages hébergés en France, en commençant par les opérateurs nationaux.A l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux de l’Agence de sécurité des systèmes d’information, l’ANSSI, le premier ministre a annoncé de nouvelles mesures dans le domaine de la cyber-sécurité et de la protection de la vie privée. C’était déjà un des axes du pacte cyber-défense. Jean-Marc Ayrault a insisté une nouvelle fois dessus : le chiffrement. Au niveau de l’Etat, « le chiffrement des réseaux sera systématisé. » Mais le gouvernement entend aussi développer l’usage du chiffrement pour les internautes français.Chiffrement : pas d’obligation pour les FAI, mais du volontariatL’objectif est « de garantir l’inviolabilité des correspondances ». Le premier ministre a ainsi fait part de sa volonté de voir les fournisseurs d’accès intégrer du chiffrement à l’ensemble « des offres nationales de messagerie électronique. » Quant au traitement de ces messages, il devra lui se faire grâce à des infrastructures hébergées sur le territoire national. Cela concerne donc principalement les messageries mises à disposition par les FAI français dans le cadre de leurs abonnements à Internet.  […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.