Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Cette semaine est celle du scandale pour Samsung et ses TV connectées. En effet, deux affaires se cumules, à savoir, la présence d’espions au sein des appareils et l’injection sauvage de publicité indésirable…

Le premier point fait froid dans le dos : l’accusation dont les téléviseurs Samsung font l’objet est grave, ils permettraient de mettre les utilisateur sur écoute et de collecter des données personnelles en masse En résumé, un objet de surveillance qui enregistre tout ce qui est dit dans une pièce et épie les faits et gestes des utilisateurs. C’est ce que ressort du récent discours de Parker Higgins, militant de l’organisation de défense des libertés américaines EFF.
 
tv-samsung-espion

Inutile de dire que cette information choquante a fait du bruit sur la Toile et qu’un vent de panique s’est emparé de possesseurs de téléviseurs connectés de la marque sud-coréenne et d’une partie de la presse. La raison : une phrase figurant dans les conditions d’utilisation édictées par Samsung, qui précise que les services de commande à la voix existant sur ses téléviseurs peuvent être amenés à transmettre des conversations privées à un « service tiers » :

« Nous vous signalons que, si les mots que vous prononcez contiennent des informations privées ou confidentielles, ces informations feront partie des données transmises à un tiers lorsque vous utiliserez le service de reconnaissance vocale. »

Bitdefender

Très inquiétante, la phrase n’est pourtant pas une nouveauté : elle figure depuis longtemps dans les conditions d’utilisation des téléviseurs Samsung. Et on la retrouve également, presque mot pour mot, dans les conditions d’utilisation d’un téléviseur de la marque concurrente LG. Il est inutile de préciser que les commandes vocales sous iOS ou Android sont aussi envoyées sur des serveurs tiers pour interprétation…

Accusé d’écouter les conversations de ses clients, Samsung a affirmé au Guardian qu’il n’enregistrait pas les sons captés par ses téléviseurs, et que les données sonores étaient uniquement « fournies à un service tiers durant une recherche de commande vocale ». Sollicitée par Le Monde, Nuance confirme qu’elle est bien destinataire de ces données vocales. « Nous n’utilisons ces données qu’à des fins d’amélioration de notre technologie. […] Lorsque nous travaillons avec des entreprises tierces, un contrat garantit la confidentialité des données. […] Nous ne vendons pas ces données à des fins de marketing ou de publicité », écrit Gretchen Herault, le responsable de la vie privée de la société.
 
Contacté par le site spécialisé TechCrunch, Samsung indique que la commande vocale peut être activée ou désactivée par l’utilisateur. «L’utilisateur peut aussi déconnecter le téléviseur du Wifi», ajoute le fabricant, qui argue que le public ne peut pas l’accuser de l’espionner à son insu puisqu’un petit micro apparaît à l’écran quand la reconnaissance vocale est activée. Samsung assure par ailleurs ne pas conserver ni vendre ces données vocales à des tiers.
 
Pour clôturer le sujet, il a été précisé que l’écoute est passive et non active :

« Ces téléviseurs n’écoutent pas en permanence tout ce qui se passe dans la pièce – le problème le plus important, c’est que leurs conditions d’utilisation ne sont absolument pas transparentes et sont beaucoup trop longues. »
Par contre, sachez que toutes les métadonnées sur les utilisateurs sont elles collectées et envoyées au constructeur (chaînes regardées, nom du film en cours de diffusion, recherches effectuées, etc). Imaginez ce que l’agrégation de ces données peut faire comme fichiers d’exploitation commerciale ciblée…
 

Publicité indésirable repérée

Le second scandale visant les Smart TV Samsung est l’insertion sauvage de publicité au sein de films téléchargés ou de programmes en direct. Mercredi, le constructeur coréen a présenté ses excuses à ses clients australiens, déclarant : «Certains utilisateurs de téléviseurs Samsung ont connu des interruptions sous la forme d’une publicité pour Pepsi. Il s’agit d’une erreur due à une mise à jour logicielle qui n’était pas destinée au marché australien, et elle a été rectifiée. Samsung n’a pas l’intention de lancer ce type de publicité dans un futur proche en Australie.» Sur d’autres marchés, en revanche…
 
Plusieurs internautes ont témoigné sur Reddit et sur un forum du media center Plex. «La pub Pepsi apparaît toutes les 20-30 minutes, sans son mais avec une image claire», explique l’un, qui utilise le programme pour regarder sur sa télé des films et des séries téléchargés sur son ordinateur. Un autre précise que la réclame n’apparaît pas quand il utilise Plex sur son PC ou sa PS4. Des clients du câblo-opérateur australien Foxtel, eux, ont même eu droit à l’écran publicitaire lors de programmes en direct.
 
Il s’agit en fait d’une option bien cachée parmi la masse de paramètres, et active par défaut sur toutes les TV connectées de la marque. Vous pouvez y accéder via Menu > Smart Hub > Terms & Policy > Yahoo Privacy Policy. Espérons en tout cas que la marque se montrera plus transparente dans ses pratiques vis-à-vis de ses consommateurs dans le futur…

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,

Recherches en relation :

  • Tele espion
  • camera dans un televiseur
  • tv espion
  • Caméra cache écran television
  • Tv samsung ou se situe la cam

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Le second scandale visant les Smart TV Samsung est l’insertion sauvage de publicité au sein de films téléchargés ou de programmes en direct. Mercredi, le constructeur coréen a présenté ses excuses à ses clients australiens, déclarant : «Certains utilisateurs de téléviseurs Samsung ont connu des interruptions sous la forme d’une publicité pour Pepsi. Il s’agit d’une erreur due à une mise à jour logicielle qui n’était pas destinée au marché australien, et elle a été rectifiée. Samsung n’a pas l’intention de lancer ce type de publicité dans un futur proche en Australie.» Sur d’autres marchés, en revanche… Plusieurs internautes ont témoigné sur Reddit et sur un forum du media center Plex. «La pub Pepsi apparaît toutes les 20-30 minutes, sans son mais avec une image claire», explique l’un, qui utilise le programme pour regarder sur sa télé des films et des séries téléchargés sur son ordinateur. Un autre précise que la réclame n’apparaît pas quand il utilise Plex sur son PC ou sa PS4. Des clients du câblo-opérateur australien Foxtel, eux, ont même eu droit à l’écran publicitaire lors de programmes en direct. Il s’agit en fait d’une option bien cachée parmi la masse de paramètres, et active par défaut sur toutes les TV connectées de la marque. Vous pouvez y accéder via Menu > Smart Hub > Terms & Policy > Yahoo Privacy Policy. Espérons en tout cas que la marque se montrera plus transparente dans ses pratiques vis-à-vis de ses consommateurs dans le futur… source : undernews.fr […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.