Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Vous saviez déjà que vos cartes bancaires permettaient de vous suivre à la trace et de réaliser des fichiers de données personnelles retraçant vos habitudes d’achats ? Et bien on apprend aujourd’hui que Google s’y intéresse de près et souhaite espionner les achats en magasin physique par CB dans le but de les lier à ses publicités en ligne.

D’après plusieurs médias américains relatant la chose, le géant américain Google aurait développé un système breveté en cours de test réel et des partenariats commerciaux afin de savoir si ses publicités en ligne provoquent un achat en magasin. De l’espionnage via les cartes bancaires donc. Cela ne vous rappelle pas les vérifications impersonnelles réalisées par votre banquier avec les intitulés des transactions CB ? La tracking réalisé entre les cartes de fidélité fournies par les grandes enseignes qui permettent de lier étroitement vos données personnelles et votre carte bancaire et de connaître par cœur vos habitudes d’achats ?

Sachez que l’entreprise américaine exploite déjà certaines données de cartes bancaires. Et cela ne manque pas de faire réagir certains et soulève de nombreuses inquiétudes. Google est déjà l’un des plus gros exploitant de données personnelles au monde. Mais s’il étend ses pouvoir liés au Big Data au « monde hors ligne » par le biais des paiements par carte bancaire, cela va devenir encore plus énorme ! Notons toutefois qu’il traçait déjà le phénomène grâce aux données de géolocalisation des smartphones : il est possible de voir l’acheteur potentiel entrer dans telle ou telle boutique, mais toutefois, sans savoir si un achat a bien eu lieu ou non.

HMA Pro VPN

Il faut bien comprendre que Google vit majoritairement grâce à la publicité et la part du chiffre d’affaire d’Alphabet hors secteur publicitaire n’est que de 12%.  Le groupe a battu des records de CA en 2016 et au premier trimestre 2017… En effet, l’ensemble des services Google est gratuit et les conditions générales d’utilisation des différents services sont très claires (si tout du moins elles sont lues et comprises) : tout appartient au géant ! De ce fait, Google a ensuite libre court pour l’exploitation et la monétisation de ces précieuses données personnelles. Tout comme le fait Facebook et bien d’autres acteurs du Net aujourd’hui.

La firme de Mountain View explique au sein de son blog Inside AdWords son ambitieux projet lié aux données de paiement par cartes bancaires. Tout est pris en compte sur un acheteur : ses données personnelles détenues par Google, sa géolocalisation, les publicités qu’il a visualisé ainsi que les sites qu’il a visité (via le tracking en ligne Google sait tout cela). L’objectif est ensuite de calculer avec des formules brevetées les conséquences de tous ces points en ligne par rapport à cet achat en magasin physique. Bref, un bel espionnage de la vie personnelle hors ligne rendu possible par l’intermédiaire des cartes bancaires…

Le Washington Post a tenté d’éclaircir quelques points, notamment sur la protection de l’identité de l’acheteur suivi :

« Les cadres de Google disent qu’ils emploient des formules mathématiques complexes et en cours de brevetage pour protéger la vie privée des utilisateurs lorsqu’ils trouvent une correspondance entre un utilisateur Google et un consommateur qui vient de faire un achat dans une boutique physique. Les formules mathématiques convertissent les noms des particuliers et d’autres données d’achat, incluant l’horodatage, la géolocalisation et le montant de l’achat, en des chaînes de nombres anonymes », continue le journal. « Les formules empêchent Google de savoir l’identité des clients et pour les commerçants qu’ils font face à des utilisateurs Google. »

En résumé, Google n’a pas connaissance exacte des produits ayant été achetés, mais détient simplement des correspondances liées à ses partenaires tiers. Aux USA, Google serait aujourd’hui en mesure de suivre près de 70 % des transactions réalisées par carte bancaire. La machine est en marche pour être étendue aux autres pays du monde.

Le but de Google est bien entendu de qualifier encore plus ses publicités, et d’en vendre plus en démontrant leur efficacité aux commerçant de tout poil, en augmentant les tarifs au passage.

Reste les points critiques liés à la protection de la vie privée et aux potentiels risques de piratage. D’après des travaux de recherche menés par le MIT, il serait possible de retrouver assez facilement l’identité d’un titulaire de carte bancaire. Pour se protéger de ses risques, il faudrait déployer plusieurs moyens de protection : blocage systématique de tous les traceurs en ligne, utilisation d’un navigateur Web et d’un moteur de recherche indépendant de Google, blocage de toutes les publicités en ligne, et pour finir, paiement des achats en magasin en espèce, chèque ou bien via une carte bancaire prépayée !

 

Source : Numerama

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • carte fidélité tracking

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] où vous utilisez votre carte bancaire classique pour un achat (physique ou en ligne), vous êtes tracé. Et l’information relative à chaque transaction effectuée apparaît clairement sur votre […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.