Plus de la moitié des entreprises utilisent l’IA et l’IoT dans le cadre de leur activité

0
36

Une récente étude de Kaspersky a révélé que plus de 50 % des entreprises ont mis en œuvre l’intelligence artificielle (IA) et l’Internet des objets (IoT) dans les infrastructures de leur entreprise. En outre, 33 % prévoient d’adopter ces technologies interconnectées d’ici deux ans. Les propriétaires d’entreprises doivent s’assurer qu’ils disposent du bon type de solutions de cybersécurité pour les sécuriser, recommandent les experts.

Tribune – Les technologies interconnectées sont le réseau croissant d’appareils, de systèmes et d’applications connectés à Internet, reliées les unes aux autres. Elles transforment les entreprises en leur permettant de collecter davantage de données et d’automatiser les processus. Mais elles entraînent également de nouveaux risques et défis en matière de sécurisation des actifs de l’entreprise et de protection des clients.

Kaspersky a réalisé une étude intitulée “Connecting the future of business” (Connecter l’avenir des entreprises), dont l’objectif est d’aider les entreprises à anticiper les changements induits par les technologies interconnectées, en posant des questions cruciales sur la manière dont la cybersécurité doit s’adapter à ces changements. Pour ce faire, l’entreprise a interrogé 560 responsables de la sécurité informatique en Amérique du Nord, en Amérique latine, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, en Russie et dans la région Asie-Pacifique.

Dans cette enquête, Kaspersky a cherché à savoir ce que les personnes interrogées pensent des technologies interconnectées suivantes :

  • Intelligence artificielle (IA), 

  • Internet des objets (IoT), 

  • Réalité augmentée (RA), réalité virtuelle (RV) et jumeaux numériques,

  • 6G (la prochaine génération de communication sans fil avec des vitesses ultra-rapides et de nouvelles capacités de connexion),

  • Web 3.0 qui permet des applications décentralisées, des contrats intelligents de type blockchain et des données gérées par l’utilisateur,

  • Des espaces de données qui permettent un partage transparent des données dans un contexte de collaboration.

L’étude a révélé que l’IA et l’IoT sont déjà utilisés par 54 % et 51 % des entreprises respectivement. Une entreprise sur trois prévoit de les adopter dans les deux ans. Les espaces de données sont utilisés par 32 % des entreprises, et près de la moitié (49 %) ont l’intention de les adopter dans un avenir proche. 

D’autres technologies interconnectées (jumeaux numériques, AR, VR, web 3.0, 6G) ne sont utilisées que par une entreprise sur cinq (20-21 %) participant à l’enquête, mais plus de 70 % d’entre elles envisagent de les intégrer prochainement dans leurs processus d’entreprise.

Parce que l’IA et l’IoT sont devenues si répandues, elles sont vulnérables à de nouveaux vecteurs de cyberattaques. Selon l’étude, 16 à 17 % des organisations pensent que l’IA et l’IoT sont “très difficiles” ou “extrêmement difficiles” à protéger, tandis que seulement 8 % des utilisateurs d’IA et 12 % des propriétaires d’IoT pensent que leurs entreprises sont entièrement protégées. 

Toutefois, comme nous pouvons le constater, moins la mise en œuvre des technologies est répandue, plus il est difficile pour les entreprises de les protéger et vice versa. Par exemple, les technologies AR/VR et 6G, les moins adoptées, sont les plus difficiles à protéger en termes de cyberdéfense, 39 à 40 % des entreprises déclarant qu’elles sont difficiles à sécuriser. 

*Ceux qui ont répondu ont jugé cela difficile voire extrêmement difficile

« Les technologies interconnectées offrent d’immenses possibilités commerciales, mais elles ouvrent aussi une nouvelle ère de vulnérabilité face à de graves cybermenaces. Avec une quantité croissante de données collectées et transmises, les mesures de cybersécurité doivent être renforcées. Les entreprises doivent protéger les actifs critiques, renforcer la confiance des clients dans un paysage interconnecté en pleine expansion et veiller à ce que les ressources allouées à la cybersécurité soient suffisantes pour qu’elles puissent utiliser les nouvelles solutions afin de lutter contre les défis à venir de la technologie interconnectée. Les entreprises qui intègrent l’IA et l’IoT dans leur infrastructure doivent la protéger avec les solutions Container Security et Extended Detection and Response, afin de détecter les cybermenaces à un stade précoce et de fournir une défense efficace “, commente Ivan Vassunov, VP, Corporate products, Kaspersky.

Compte tenu de l’ampleur des changements que les technologies interconnectées sont susceptibles d’apporter, les organisations doivent développer une stratégie pour les mettre en œuvre et les protéger. Sur la base des résultats de l’étude, Kaspersky recommande quatre méthodes efficaces pour s’assurer que les entreprises sont prêtes à protéger les technologies interconnectées :

1. Adopter les principes de la conception sécurisée. En intégrant la cybersécurité à chaque étape du cycle de développement des logiciels, ceux-ci et le matériel sécurisé par conception deviennent résistants aux cyberattaques, contribuant ainsi à la sécurité globale des systèmes numériques. Les solutions Cyber Immune basées sur Kaspersky OS, par exemple, permettent aux entreprises de minimiser la surface de menace et de réduire considérablement la capacité des cybercriminels à mener une attaque réussie.

2. Former et perfectionner son personnel. La création d’une culture cybernétique nécessite une stratégie globale qui permet aux employés d’acquérir des connaissances et de les mettre en pratique. Grâce à la formation Kaspersky Expert, les professionnels de l’InfoSec peuvent améliorer leurs compétences et défendre leur entreprise contre les attaques.

3. Mettre à jour ses solutions de cybersécurité et utiliser des plateformes centralisées et automatisées. À mesure que les entreprises adoptent des technologies interconnectées, elles ont besoin de solutions de cybersécurité dotées de fonctionnalités plus avancées, leur permettant de collecter et de corréler des données télémétriques provenant de sources multiples et de fournir une détection efficace des menaces ainsi qu’une réponse automatisée rapide.  

Comme de nombreuses solutions d’IA sont construites sur des conteneurs, il est important de sécuriser l’infrastructure dans laquelle elles sont intégrées avec des produits de cybersécurité qui permettent aux entreprises de détecter les problèmes de sécurité à chaque étape du cycle de vie de l’application, du développement à l’exploitation.

4. Respecter les réglementations pour éviter les problèmes juridiques ou les atteintes à la réputation, en veillant à ce que ses pratiques en matière de cybersécurité soient conformes à l’évolution des normes et des exigences légales.

Le rapport complet contenant des conclusions supplémentaires sur les technologies interconnectées est disponible en cliquant sur ce lien.