Étude : 84 % des CIO estiment que le peering peut résoudre les problèmes d’accès au cloud

0
54

L’adoption massive du Cloud poursuit son ascension. Si la pandémie a fortement accéléré cette tendance, les organisations se tournent vers des solutions de connectivité Cloud dans un souci d’organisation et de résilience. Dans ce contexte, FranceIX, l’un des principaux points d’échange Internet (IXP) d’Europe, dévoile les résultats d’une étude portant sur le peering[1], une solution qui facilite l’accès au Cloud mais qui est encore sous-exploitée par les entreprises.

Tribune – France-IX a fait appel à AdVaes, cabinet de market intelligence spécialisé dans l’analyse des stratégies de RSE et des indicateurs ESG des prestataires de solutions numériques, dont ceux de l’écosystème du Cloud et de la donnée, afin de réaliser une enquête ciblée auprès de 25 CIO (Chief Information Officers) d’entreprises françaises. La sélection des sondés a été réalisée en fonction de leur niveau de décision au sein de leurs équipes, de leur implication dans les enjeux d’infrastructure informatique de leur organisation et de leur expertise en matière de Cloud.

Le Cloud, vecteur majeur de la transformation numérique des entreprises

Que ce soit pour faciliter l’organisation du télétravail ou encore suivre des cours à distance, les technologies Cloud ont connu un essor significatif depuis le début de la crise de la Covid-19. D’après l’Enterprise Cloud Index de l’Institut Vanson Bourne, 47 % des entreprises françaises ont investi davantage dans le Cloud hybride et le multi-Cloud à cause de la pandémie.

Cet accès au Cloud repose sur une connexion Internet optimale, ce dont les entreprises ne bénéficient pas de manière automatique. Aujourd’hui, elles considèrent de nouvelles alternatives pour profiter de la meilleure connectivité possible et notamment les hubs de connexion tels que les points d’échange Internet.  

Le peering, une alternative de connexion connue des CIO

D’après l’enquête réalisée pour France-IX, 68 % des CIO interrogés connaissent le peering et 32 % en ont entendu parler. En outre, 84 % des sondés estiment que le peering permet de résoudre les problèmes de connexion au Cloud public. En effet, les principaux avantages de cette technologie résident dans l’accès simple et rapide aux contenus des GAFAM et des fournisseurs de Cloud via un seul et unique point d’accès, mais également dans la qualité et la performance réseau proposées ainsi que ses faibles coûts d’implémentation.

Cependant, le peering ne figure pas (encore) parmi les premières solutions mises en œuvre par les organisations pour résoudre leurs problèmes de connexion malgré le haut niveau de redondance qu’il apporte. Cette méconnaissance de l’utilisation du peering dessert les entreprises, notamment dans la gestion et l’optimisation de leur connectivité.

Simon Muyal, Directeur Technique de France-IX déclare :

« Cette enquête démontre que les décideurs informatiques connaissent le peering ainsi que les bénéfices qu’ils peuvent en tirer. En revanche, ils ne comprennent pas vraiment comment accéder à cette technologie et comment l’exploiter. Or, les services de peering peuvent très facilement être intégrés et déployés au sein des organisations : il s’agit d’un simple accès à configurer au sein d’un data center pour bénéficier du contenu des fournisseurs de Cloud. »

Les meilleures approches pour faire face aux incidents de connectivité

Une connexion Internet optimale est primordiale pour les collaborateurs. Les entreprises doivent s’assurer de la qualité de leur connectivité et mettre en place une stratégie de redondance réseau en cas de problème. 

Selon l’étude conduite, les connexions directes auprès des fournisseurs de services Cloud (52 %), les outils de supervision de la connexion (52 %), les VPN (réseaux privés virtuels) et les outils d’optimisation des réseaux (44 %) sont les solutions les plus utilisées par les CIO pour pallier les problèmes de réseau Cloud. Les applications de performance réseau et le peering arrivent en 6ème position et sont mentionnés par 40 % d’entre eux.

Simon Muyal précise :

« Le peering est très peu utilisé pour remédier aux problèmes de connectivité. C’est intrinsèquement lié au fait que les CIO se posent des questions sur l’exploitation même du peering alors qu’il présente une alternative efficace aux incidents de connectivité. Le peering offre un accès privilégié à Internet. Il agrège tous les opérateurs et fournisseurs de Cloud via un seul et unique point d’échange tout en offrant la même qualité de réseau qu’une connexion directe. »

En plus d’apporter une véritable solution aux problèmes de connectivité, le peering dispose de nombreux avantages permettant d’améliorer la qualité de connexion Internet des collaborateurs. 

Peering et interconnexion Cloud

Le peering apporte une forte valeur ajoutée à la connectivité des entreprises : 48 % des répondants estiment qu’une connexion via peering permet de diminuer les coûts d’interconnexions et d’optimiser le réseau à mesure que le trafic augmente. 44 % déclarent qu’il permet de bénéficier d’un accès sans coutures à toutes les connexions Cloud, de faciliter le routage du réseau et de diminuer les latences du trafic.

Par ailleurs, l’accès simplifié et optimisé aux fournisseurs de technologies Cloud et l’amélioration de la résilience réseau (36 %) sont également des points mis en avant par les répondants.

« Les besoins en matière de technologie Cloud continueront de croître dans les années à venir. Les entreprises vont également chercher de nouvelles manières de bénéficier de la meilleure connectivité possible. Si le peering existe depuis longtemps, il s’agit d’une technologie qui dispose encore d’un potentiel énorme quant à l’optimisation de la connexion Internet des organisations. Les entreprises ont tout intérêt à la considérer et à l’intégrer dans leur stratégie informatique pour l’exploiter au mieux et bénéficier de tous ses avantages », conclut Simon Muyal.

Méthodologie

L’enquête a été réalisée en ligne auprès de 25 CIO par le cabinet de market intelligence AdVaes en février 2022. Les CIO interrogés travaillaient dans des entreprises de toutes tailles (de moins de 500 à plus de 5 000 collaborateurs).

La sélection des décideurs interrogés s’est faite en fonction de leur niveau :

  • – De décision au sein des départements DSI ;
  • – D’implication dans les enjeux de l’infrastructure informatique ;
  • – De leur expertise en matière de Cloud computing.

Tous les CIO ayant répondu à l’enquête ont déclaré que leur entreprise utilise des solutions Cloud (IaaS, PaaS, SaaS).

Rendez-vous sur le site de France-IX pour télécharger l’étude complète.

*Peering : échange de trafic Internet avec des pairs (opérateurs, fournisseurs de contenu, entreprises…). Le peering public est généralement effectué à travers un point d’échange Internet (IXP) où les pairs peuvent se raccorder et bénéficier de la connexion Internet des uns et des autres.