Data Privacy Day 2024 : Les entreprises doivent trouver le moyen d’obtenir une vue générale de leurs données distribuées et multilocalisées

0
15

La data est omniprésente et est devenue, ces dernières années, l’actif le plus important en entreprise. En effet, chaque action, réaction et interaction génère une masse toujours croissante d’informations ces données se trouvant de plus en plus au cœur de la compétitivité entre les entreprises. Pourtant, les risques de fuites ou de violation de données sont toujours plus élevés, avec, parfois, des violations provenant de l’interne.

Dans sa dernière étude « Data Gap Report » publiée en fin d’année 2023, Denodo, leader de la gestion des données, rapporte que 83% des travailleurs français utilisent quotidiennement la donnée. Le rapport précise aussi que l’automatisation pour s’aligner sur la législation (28%) et la surabondance de données à traiter (20%) font partie des principaux défis en entreprise lorsqu’il s’agit de Data Management. Enfin, cette même étude démontre que, pour la majorité des grandes entreprises européennes (71%), la donnée ne devient importante que si l’ensemble des collaborateurs peut y accéder facilement.

Tribune – Alors qu’une nouvelle édition du Data Privacy Day se tient ce dimanche 28 janvier, Olivier Tijou, Vice-Président EMEA chez Denodo, commente :

« En France, près de la moitié des entreprises estime que le fait d’intégrer des informations provenant de sources multiples de manière plus agile, tout en respectant les réglementations en matière de protection des données personnelles, est un atout majeur. 

De nouvelles données sont générées en permanence, et toutes ont une utilité différente. Ces données sont en outre toujours plus distribuées, ‘on prem’, dans plusieurs clouds, etc. Les entreprises doivent donc trouver le moyen d’obtenir une vue générale de leurs données distribuées et multilocalisées et ainsi, le Data Management et la gouvernance doivent continuer d’évoluer afin d’être toujours adaptés.

En effet, une donnée mal intégrée aura indéniablement un impact direct sur la sécurité. Or l’alignement sur la législation, et donc la protection des données, fait partie des plus grandes préoccupations en entreprise. Il est donc important de renforcer      les politiques globales de sécurité afin de restreindre les accès, en fonction du rôle de l’utilisateur, mais aussi de leur localisation, ce qui permet d’écarter tout risque de fuite.

De même, les politiques doivent être radicalement revues afin de prendre en charge les données distribuées. En effet, il ne s’agit plus de gérer des données dupliquées physiquement, mais d’adopter une gestion logique permettant de connecter en temps réel des données disparates sans réplication. En appliquant cela, les entreprises peuvent s’assurer un Data Management efficace et rentable. »