Dans la boîte à outils du DAF !

0
25

Selon le dernier Observatoire DFCG/RSM de la digitalisation des ETI & PME 2023, 45 % des Directeurs Administratifs et Financiers (DAF) interrogés ont été impliqués dans les projets de transformation digitale inhérents à l’activité des services financiers de leur entreprise en 2023. Cependant, il reste encore un long chemin à parcourir puisque 74 % de répondants déclarent que leurs rapports financiers sont encore faits sur Excel, contre seulement 17 % grâce à des solutions de datavisualisation. Si la digitalisation est sur toutes les lèvres et au cœur de toutes les stratégies, la réalité est tout autre et les DAF dont le champ d’intervention s’est étendu ces dernières années, ont besoin d’outils adaptés pour optimiser leur gestion et retrouver du temps.Cependant, ils ne savent pas toujours ni où chercher, ni ce dont ils ont besoin.

Neila Choukri, fondatrice et CEO de Kolecto, estime à ce titre que pour permettre aux DAF d’accompagner plus efficacement et étroitement les dirigeants dans la gestion stratégique de l’entreprise, disposer d’une boîte à outils claire et clé en main devient incontournable.

« Bras droit du dirigeant, le DAF, par définition, veille à la bonne gestion de l’entreprise et supervise les services administratifs, comptables et financiers. Il supervise également le contrôle de gestion de l’entreprise et conseille la direction dans sa stratégie. En effet son rôle – en particulier dans de petites structures – va bien au-delà de la simple gestion financière ; il s’étend aux questions allant de la protection de l’entreprise à la facilitation de la gestion RH, en passant par les questions de RSE, l’optimisation des processus ou encore le suivi des actualités.

Dans ce contexte, si toute la gestion financière passe encore par des processus lourds et chronophages, comme le laissent entendre les résultats de l’étude de la DFCG et de RSM, il n’est pas en mesure de jouer pleinement son rôle de conseiller et de gestionnaire. Ainsi, disposer d’une de boîte à outils permettrait de faciliter sa gestion et de mener l’ensemble de ses missions à bien en toute sérénité et d’avoir des propositions d’outils adaptés à ses besoins à disposition afin de gagner du temps :

  • Amélioration de la gestion financière : fonction première du directeur administratif et financier, trouver l’outil adéquat face à l’offre pléthorique disponible sur le marché n’est pas simple. Il a en effet besoin d’outils de gestion, d’une application bancaire, d’offres de financements ou encore d’un ERP. Autant d’éléments qu’il doit rechercher et analyser pour trouver chaussure à son pied. Or, une présélection de solutions adaptées à ses besoins et interopérables lui permet de gagner du temps et de l’efficacité.
  • Protection de l’entreprise : selon une étude conduite par le spécialiste américain de cybersécurité, CyberArk, 100 % des français interrogés pensent que leur entreprise sera victime d’une compromission liée aux identités en 2023. Face aux multiples failles de sécurité rapportées par les media, ce sujet est devenu une priorité pour les entreprises et doit être au cœur des stratégies. Les DAF doivent ainsi mettre en place des outils de sécurité administrative, des outils de lutte contre la fraude, ainsi que disposer d’assurance pour protéger employés et activités professionnelles.
  • Optimisation des processus métier : gestionnaire de projets par définition, le DAF doit planifier, anticiper et organiser. En charge de la partie légale inhérente à la gestion administrative, il doit également pouvoir disposer d’outils de coordination, de signature électronique et de communication pour la planification des grandes échéances de son entreprise afin de rester en conformité et ne manquer aucune date clé : de la clôture de bilan, au paiement des fournisseurs ou encore des taxes.
  • Facilitation de la gestion RH : qui dit gestion financière, induit gestion administrative des ressources humaines. Le paiement des salaires est soumis à un nombre de règles et de calculs par employé. Disposer d’un système automatisé et d’outils de gestion de dépenses, d’acomptes sur salaire et de générations de bulletins sont, par conséquent, autant d’outils permettant au directeur financier de gérer sereinement les fins de mois pour les salariés, de gérer de potentielles avances sur salaires, des augmentations ou l’arrivée de nouveaux collaborateurs.

De plus, ils pourront aussi se concentrer sur une veille attentive de l’actualité leur permettant de rester au fait des annonces du gouvernement, des offres adaptées à leur structure ou encore à anticiper de futures réformes. Ils pourront aussi disposer d’outils les aidant à mesurer leur empreinte carbone et gérer leur RSE.

A l’ère numérique, les outils de gestion sont des alliés pour les entreprises et lorsqu’ils sont bien choisis sont garants de performance et de sérénité. C’est pourquoi disposer d’une boîte à outils, offrant une sélection de solutions adaptées, permettra aux dirigeants et DAF – parfois une seule et même personne – de gérer la partie administrative et financière en toute sérénité.

Tribune par Neila Choukri, fondatrice et CEO de Kolecto