52 % des membres de conseils d’administration français inquiets des avancées de l’IA générative

0
20

Vous le savez, l’IA générative déploie le champ des possibles pour les entreprises, mais aussi celui des menaces dans la cybersécurité. Au niveau du conseil d’administration, de nombreuses questions se posent et les avis divergents sur l’étendue des menaces que représente cette technologie.

Tribune – Proofpoint, l’un des spécialistes dans les domaines de la conformité et de la cybersécurité, dévoile aujourd’hui son étude annuelle « Cybersecurity: The 2023 Board Perspective » qui analyse le point de vue des membres du conseil d’administration sur leur posture de cybersécurité.

L’enquête menée en juin 2023 auprès de 659 administrateurs en Europe, Asie et Amériques, montre qu’en France, plus de la moitié d’entre eux (52 %) considère l’IA générative comme un risque pour la sécurité de l’entreprise.

Bien que légèrement sous la moyenne mondiale (59 %), les administrateurs français n’en sont pas moins inquiets ; en effet, 4 sur 5 (80 %) se sentent sous la menace d’une cyberattaque matérielle (contre 78 % en 2022), et 46 % s’estiment mal préparés pour faire face à une attaque d’envergure (contre 40 % l’année dernière).

La bonne nouvelle reste que, pour 84 % d’entre eux, la cybersécurité est une priorité et 68 % pensent avoir investi dans ce domaine de manière adéquate. Par ailleurs, les interactions et les relations entre les conseils d’administration et leurs RSSI s’améliorent progressivement et 56 % des administrateurs français déclarent interagir régulièrement avec les responsables de la sécurité (53 % au niveau mondial).

« Le nouvel alignement entre les membres des conseils d’administration et leurs RSSI, sur le risque cyber et sur la préparation, est un signe positif qui démontre que les deux parties travaillent de plus en plus étroitement à faire progresser la posture de sécurité de l’entreprise. En revanche, cette relation croissante n’a pas encore créé de changements significatifs, même si les conseils d’administration sont satisfaits du temps et des ressources qu’ils investissent pour lutter contre ce risque », a déclaré Ryan Kalember, vice-président exécutif de la stratégie de cybersécurité chez Proofpoint.