Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Il semblerait que ces actions de piratages extrémistes soient très malvenues dans le climat actuel. Plusieurs centaines de sites français ont été piratés par des hacktivistes pro-Etat islamiques et anti-Charlie.

Du pur « mass defacment », du barbouillage pirate dans le but d’afficher des messages odieux anti-France. La liste est longue, mais beaucoup de petits sites inconnus, mis à part quelques communes telles que Gousainville, Piscop et Ezanville dans le Val d’Oise ainsi que des sites de politiciens. UnderNews a publié sur PasteBin un fragment de la liste des sites touchés, mais il en manquent pas mal dedans.

EDIT 10/01/2015 : Des sites s’ajoutent régulièrement à la liste, tels que celui de la mairie de Sainte-Marie-aux-Chênes, de la CGPME du Val d’Oise, du Festival International du Cirque et la mairie de Jouy-le-Moutier.

ExpressVPN

anonghost_op

Le groupe de pirates musulmans AnonGhost a lancé une opération contre la France pour répondre à l’opération Anonymous #opCharlieHebdo et de nombreux sites tombent… par exemple de multiples université françaises.

AnonGhost regroupe des « teams » venus de la Mauritania Attacker ; Virusa worm ; Dr_SAMIM ; Younes Lamhigribi ; AnonxoxTn ; V0RT3X ; Mr.Domoz ; HusseiN98D ; Mauriitania K!ll3r ; CoderSec ; Mrlele ; Don Maverick RevCrew ; Extazy007 ; Black Cracker ; hAxOr ; tr0jAn ; Mr.Ajword ; X-Wanted ; BillGate ; M-c0d3r ; n0name-hax0r ; rummykhan ; Donnazmi ; Th3_r3b0rn ; Psyco_hacker ; Mauritania Injector ; Chahid Injector ; TIto Sfaxieno ; Ghostralia.

anonghost

goussainville-hacked

fallaga-team-hack

A première vue, deux groupes distinct sont rentrés en action : L’APoca-DZ et Tunisian FALLAGA TEAM, ce dernier faisant l’apologie de l’extrémisme sur sa page Facebook (https://ar-ar.facebook.com/Fallaga.Tn). Un message islamiste faisant l’éloge de Daesh, de la Palestine libre et de la mort de la France et de Charlie Hebdo a été diffusé. En guise de page d’accueil, les hackers ont mis en ligne le drapeau de Daesh sur fond noir, précédé du message suivant : « The Islamic State Stay Inchallah, Free Palestine, Death to France, Death to Charlie Hebdo« , autrement dit un message favorable à l’Etat islamique et à la Palestine et appelant à la mort de la France et de Charlie Hebdo.

2507096-goussainvillehack

Plusieurs sites officiels touchés ont très vite réparé le piratage ou ont coupé l’accès.

De leur côté, les Anonymous ont commencé les représailles, comme on peut le voir sur des sites tel que oumanger-halal.fr, qui affiche les couleurs de l’opération #OPCharlieHebdo. Le groupe a commencé une collecte de site et de comptes de réseaux sociaux susceptible d’être pris pour cible sur le principe de la dénonciation.

screencapture

 Une liste des « sites à abattre » a été mise en ligne sur PiratenPad. La guerre semble déclarée entre les groupes qui s’opposent… Les Anonymous n’ont pas publié de leak de données privées sensibles actuellement. A surveiller dans les prochaines heures.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • fallaga team
  • hacker dz team

Vos réactions
  1. TonyGlandil

    Mouais.
    Des groupes extrémistes ou des Nedel-like?
    😀

Ils parlent du sujet :

  1. […] en chaîne de la part des hacktivistes de l’autre bord et de nombreuses attaques ont été dirigées contre des sites Internet français, toutes menées par Fallaga Team et AnonGhost. On peut citer celui du Centre de la […]

  2. Malware - Espionnage | Pearltrees

    […] Sites de communes françaises piratés par des pro-Etat islamiques et anti-Charlie. INFORMATION : la publicité diffusée sur ce site est l'unique source de revenus, permettant de vous proposer gratuitement ce contenu en finançant le travail journalistique. […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.