Piratage des comptes Twitter et Pinterest de Mark Zuckerberg

2

Bien malgré lui, Mark Zuckerberg le fondateur de Facebook a montré l’exemple concret de ce qu’il en faut surtout pas faire en ligne… Résultat, ses comptes Twitter et Pinterest ont été piratés. Explications.

Au cours des dernières semaines, des immenses bases de données contenant des millions de couples identifiants/mots de passe provenant de piratages d’importants réseaux sociaux ont été diffusées sur internet. Beaucoup de médias et de sociétés spécialisées dans la cybersécurité ont tenté d’avertir les internautes quant aux risques encourus s’il leurs données d’authentification avaient été mises en cause…

L’attaque dont il est question a été revendiquée par OurMine, un groupe de pirates informatiques, qui a pu prendre le contrôle pendant quelques heures des comptes Twitter et Pinterest de Mark Zuckerberg. Comment ont-ils fait pour réussir leur coup ? Grâce à la fuite de données provenant de  LinkedIn ! Pour rappel, 167 millions de comptes ont été touchés par la brèche.

En résumé, les pirates ont pu trouver le mot de passe LinkedIn du PDG de Facebook parmi les données qui ont fuité puis ont pu gagner l’accès aux autres comptes de la cible à cause de l’utilisation abusive du mot de passe identique sur plusieurs sites Web : « dadada ».

Mark Zuckerberg a heureusement pu reprendre rapidement le contrôle de ses comptes et les messages laissés par les pirates ont été supprimés. Les comptes Facebook, Instagram et Google+ du PDG n’ont pas été touchés par les accès frauduleux.

Voila une bonne leçon que tout le monde devrait retenir : adoptez au plus vite un gestionnaire de mot de passe sécurisé et utilisez systématiquement des mots de passe différents pour chaque site nécessitant une authentification !

 

Photo by Flickr, (CC) Brian Solis

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.