Les Anonymous diffusent les données privées de la Police du Québec

1

Chose promise, chose due comme on dit. Les données privées de la Police du Québec dont on avait déjà pu apercevoir la couleur ont finalement été diffusées par les Anonymous.

Le marché était simple : si la Police québécoise arrêtait les violences envers les manifestants étudiants, les données ne seraient pas diffusées. Les Anonymous ont considérés qu’il fallait être plus sévère face à de tels débordements et tout à été diffusé sur la Toile avec un communiqué.

Dans l’ordre naturel des choses, les forces publiques sont présentes pour servir et protéger le peuple, alors pourquoi la police de Québec et Montréal a décidé de s’attaquer à son propre peuple pour se ranger du côté des criminels ? Ceux-là mêmes qui intentionnent de supprimer un droit fondamental qui est considéré comme l’un des plus importants contre-pouvoirs. Policier de Montréal reprends la véritable fonction de ton poste au lieu de t’attaquer lâchement à tes semblables: le peuple. Anonymous rappelle que tout fonctionnaire de police est soumis à un Code de déontologie, qui impose certains principes importants, ne visant pas uniquement à assurer et/ou protéger les intérêts des gouvernements, mais aussi ceux des peuples.

Les Anonymous ont diffusé des bases de données contenant des informations sur les policiers. Informations volées au Service de Police de la Ville de Montréal et au colloque des directeurs du Québec. Ils annoncent que d’autres données sont encore en leur possession et qu’ils n’hésiteront pas à les diffuser si la situation ne s’arrange pas.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.