Le gaming, un environnement de choix pour les cybercriminels

0

C’est un nouveau record. Le marathon caritatif du jeu vidéo, Z Event, a permis de récolter, lundi 12 septembre, plus de 10 millions d’euros pour différentes associations avec 57 streamers en ligne. Cet évènement illustre parfaitement l’essor du marché mondial des jeux vidéo qui devrait atteindre 219 milliards de dollars d’ici 2024. Mais lorsqu’il y a autant d’argent en jeu, les acteurs malveillants cherchent à en tirer profit.

Tribune – La pandémie a été un accélérateur de popularité des jeux en ligne et les cybermenaces associées ont connu une croissance substantielle. De fait, le coût moyen des jeux a augmenté et rend les jeux piratés ou gratuits beaucoup plus tentants, les cybercriminels en profitent pour y introduire des logiciels malveillants.

Parallèlement, une économie s’est développée au sein des communautés de jeux, les joueurs achètent et vendent des objets dans le jeu, des modifications de personnages et même des comptes, autant d’usages qui incitent « les pirates » à voler et à revendre la propriété numérique d’autres joueurs.

En outre, trop de joueurs ne sont pas vraiment conscients des risques auxquels ils s’exposent ; parmi eux, les plus jeunes, toujours plus nombreux à grossir les communautés de gamers et à fortiori, des cibles moins sensibilisées qui facilitent les projets de cybercriminalité.

Il existe de nombreuses cybermenaces pour les joueurs, les cybercriminels ne manquent pas d’imagination, pourtant 3 leviers d’attaques sont récurrents et notables.

  • Les logiciels malveillants qui se propagent via des sites malveillants, des vulnérabilités du système ou des copies de jeux piratés contenant des chevaux de Troie.
  • Les prises de contrôle de compte faciles à pirater qu’ils peuvent revendre.
  • L’ingénierie sociale car les jeux sont une activité sociale en ligne qui multiplie le champs des possibles pour toutes les « activités » de phishing.

Mathieu Mondino, expert en cybersécurité chez OpenText Security Solutions explique :

« il est important que les joueurs prennent des précautions pour pouvoir jouer en sécurité. Il faut tout d’abord protéger ses comptes comme on le ferait pour un compte bancaire ou un compte sur les réseaux sociaux. Il est recommandé d’utiliser un mot de passe fort et unique pour chaque compte possédé et mieux encore d’activer l’authentification à deux facteurs (2FA) sur les comptes de jeu. Nous conseillons bien sûr, d’éviter les jeux piratés, les copies, dans lesquelles peuvent se trouver des logiciels malveillants. Enfin, il faut sensibiliser les joueurs à reconnaître les tentatives de phishing dans un environnement ludique. Appliquer ces recommandations va assurer une expérience de jeux en ligne plus sûre. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.