Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Le compte Twitter de l’armée israélienne a été piraté mardi par des hacktivistes syriens. Si elle n’a pas occasionné de dommages, l’attaque aurait pu être plus grave, les pirates ayant diffusé une fausse alerte relative aux dégâts subis par une centrale nucléaire israélienne après avoir été frappée par plusieurs roquettes.

L’armée électronique syrienne s’est déjà fait connaître dans le cyberespace pour ses attaques répétées contre des sites gouvernementaux et des agences de presse. Elle procède notamment par des procédés de phishing pour collecter les données (mot de passe, identifiant…) de ses victimes. 

La SEA passe désormais à l’échelon supérieur en s’attaquant directement à la Force de Défense Israélienne (IDF). Dans la nuit de mardi à mercredi, les pirates ont eu accès au compte Twitter de l’armée israélienne @IDFSpokesperso sert principalement à la communication autour des actions israéliennes, notamment dans la bande de Gaza. Ce compte est suivi par plus de 250 000 internautes. L’opération des pirates n’en a eu que plus d’ampleur.

IDFSEA

Ceux-ci ont en effet utilisé @IDFSpokesperso pour diffuser de fausses alertes, à savoir un risque de fuite radioactive autour de la centrale nucléaire de Dimona, supposément frappée de deux roquettes. Les Israéliens ont rapidement repris la main sur le compte, de sorte à limiter les dégâts. L’objectif des pirates était de semer la panique et la confusion dans une région où l’escalade de violence reprend de plus belle après le meurtre de trois étudiants israéliens. 

Bitdefender

L’IDF a confirmé le piratage, signalant que les informations publiées au préalable étaient fausses. Les porte-paroles de l’armée ont assuré « combattre le terrorisme sur tous les fronts, y compris la cyber dimension ». Mais cette attaque fait tache alors que le gouvernement de Benjamin Netannyahou se targue de développer un des meilleurs systèmes informatiques de protection des données.

 

Source : L’Informaticien

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , ,


Vos réactions
  1. Christian

    C’est à peine croyable que le compte Twitter de l’armée Israélienne se fasse piraté, et encore moins par phishing. C’est qu’il y a surement une autre faille quelque part car l’armée doit être spécialiste de la défense et il y a des outils simples mais costaud face aux attaques par hameçonnage comme Lastpass. J’arrive pas à comprendre !!

Ils parlent du sujet :

  1. […] Le compte Twitter de l’armée israélienne a été piraté mardi par des hacktivistes syriens.  […]

  2. […] e compte Twitter de l’armée israélienne a été piraté mardi par des hacktivistes syriens. Si elle n’a pas occasionné de dommages, l’attaque aurait pu être plus grave, les pirates ayant diffusé une fausse alerte relative aux dégâts subis par une centrale nucléaire israélienne après avoir été frappée par plusieurs roquettes.  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.