Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Des agents du FBI ont perquisitionné cette semaine le domicile d’un pirate australien qui a récemment divulgué un grand nombre de détails techniques sur la prochaine console de jeu Xbox de Microsoft.

Ils ont pris tous mes ordinateurs, mes disques durs, tous les appareils liés à la technologie, ils ont pris mes cartes bancaires, mes cartes de crédit, mes relevés bancaires“, a t-il dit.

HMA Pro VPN

Il a prétendu tout savoir sur la prochaine Xbox et PlayStation de Microsoft, et a affirmé qu’il y aurait deux versions prototypes de la prochaine Xbox.

xbox-hacker

Le suspect, identifié comme Dan Henry alias SuperDaE, a tweeté sur le raid sur son compte twitter et a publié une copie du mandat. L’an dernier, il aurait vendu un kit de développement pour la prochaine génération de Xbox sur eBay pour 20 100 $. Un kit de développement est ce que Microsoft envoie aux entreprises afin qu’ils puissent développer des jeux Xbox.

Le mandat a révélé que de nombreuses entreprises sont derrière les accusations portées, y compris Microsoft, eBay et PayPal. La photo a été retirée après que cela ait été prit pour un canular, mais les développeurs ont confirmé plus tard que les images étaient bien celles de la console de jeu Xbox, très attendue par les joueurs.

Henry a admis dans des interviews récentes qu’il s’est introduit au sein des réseaux informatiques de certaines sociétés de jeux. Il a également dit que le FBI tentait de l’extrader. A noter qu’il a également divulgué plus de 20 documents à Kotaku, action qui selon lui, n’a pas été faite pour le gain financier.

Il affirme avoir été contacté par Microsoft l’année dernière pour les détails de failles dans leur système de sécurité.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.