Des hackers s’en prennent aux serveurs du NASDAQ

2

Aux Etats-Unis, les agents du FBI traqueraient actuellement un groupe de hackers ayant pénétré au sein des réseaux informatiques de la bourse américaine du NASDAQ, une enquête initialement menée l’année dernière par l’USSS, les services secrets du pays.

Les réseaux auraient été hackés à plusieurs reprises ces dernières années, rapporte le Wall Street Journal. Si l’infrastructure ne semble pas avoir été compromise, les enquêteurs peineraient à trouver la faille exploitée. « Pour l’heure, il semblerait (qu’ils) n’aient fait qu’observer », explique ainsi une personne suivant cette affaire. Les motivations du groupe ne sont pas tout à fait claires, il pourrait s’agir d’une tentative de fraude, d’un vol de données confidentielles ou « d’une menace pour la sécurité nationale se traduisant par la détérioration du marché d’actions ».

Le Wall Street Journal rapporte les propos de Tom Kellermann, anciennement chargé de la sécurité de la Banque mondiale et travaillant désormais pour Core Security Technologies : « beaucoup de hackers sophistiqués n’essaient pas de monétiser d’emblée leurs travaux ; la plupart du temps ils font ce qu’on appelle un recueil d’informations locales, un peu comme de la collecte d’intelligence, et ce, afin de déterminer la meilleure manière de faire de l’argent sur le long terme ».

Si l’origine des attaques n’a pas été déterminée, les premiers résultats pointent vers la Russie même s’il ne pourrait s’agir que d’un réseau d’ordinateurs zombis visant à brouiller les pistes. En 1999, un groupe de hackers avait réussi à vandaliser le site public du NASDAQ. Les serveurs internes n’avaient cependant pas été touchés.








Source : Clubic

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.