Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Open data chez les cybercriminels ! La découverte a été annoncée par la société spécialisée en sécurité informatique 4iQ. Il s’agit de la plus importante base de données pirate jamais découverte en ligne. Elle pèse 41 Go.

La découverte de 4iQ date du 5 décembre et la société indique qu’elle se trouve sur un espace du Dark Web, sans préciser l’endroit (on se doute bine pourquoi). La base de donnée en question contient exactement 1 400 553 869 identifiants et mots de passe en clair, et un moteur de recherche dédié permet d’y accéder et d’y naviguer. Du vrai open data chez les pirates !

Comme d’habitude dans ce genre de cas, il s’agirait d’une agrégation des nombreuses fuites de ces dernières années… sachant que le dernier élément a été ajouté le 29 novembre 2017.

4iQ livre quelques chiffres :

PIA VPN

Aucune information n’est disponible quant à l’auteur de cette base de données. Par contre, des portefeuilles Bitcoin et Dogecoin sont indiqués pour effectuer des dons.

N’oubliez pas les règles de sécurité pour réduire les risques de piratage de vos comptes ne ligne : changez régulièrement vos mots de passe, utilisez un générateur de mot de passe sécurisé (ou activez la double authentification lorsque c’est possible) et stockez vos identifiants / mots de passe de manière sécurisée via un gestionnaire de mot de passe en mode « cold storage » et non cloud.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • mot de passe base de donnee cubercafe pro
  • database mot de passe darknet
  • fuite 1 4 milliards mots de passe
  • vente de donnees pirates sur darknet

Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Source : DarkNet : Découverte d’une base de données de 1,4 milliards d’identifiants et mots de … […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.