Cyber-attaque de News Corp

0

Alors que début ce jour les Jeux olympiques d’Hiver à Pékin, dans un contexte tendu et de suspicion d’espionnage mettant en cause des failles de l’application officielle My2022, News Corp, le puissant groupe de presse de Rupert Murdoch révèle avoir subi une cyber-attaque d’origine chinoise le 20 janvier dernier.

Tribune – Ci-dessous les commentaires de Toby Lewis, Directeur Analyse des Menaces Internationales chez Darktrace :

« Les groupes proches du gouvernement chinois sont depuis longtemps accusés de s’en prendre aux journalistes et plus particulièrement ceux qui traitent des droits de l’Homme. Cependant, selon mon expérience, lorsque les attaques contre les médias ont pour seul but l’espionnage, la véritable cible n’est pas le journaliste en lui-même mais ses sources.

News Corp a parlé d’une attaque « persistante » d’un État-nation, une expression utilisée dans le secteur pour décrire les attaques où les pirates ont des objectifs très précis. Les cibles sont touchées par des attaques lentes et de faible envergure et, si les attaquants ne parviennent pas à obtenir l’accès par une méthode, ils déploient tous les moyens jusqu’à pénétrer le système. Le problème réside dans le fait que les méthodes de ces groupes changent constamment. Les défenses traditionnelles utilisées par de nombreux groupes de médias, journaux, magazines en ligne et diffuseurs au cours des 20 dernières années ne peuvent arrêter que les attaques déjà vues, connues et analysées.

Dans les faits, les médias seront constamment visés par les pirates les plus rusés, à chaque minute. Il est essentiel de disposer de sources de médias et d’informations fiables et dignes de confiance, et c’est pourquoi nous assistons à une augmentation du nombre d’organisations de médias qui ont recours à l’intelligence artificielle pour défendre les journalistes et les systèmes critiques. Le défi urgent à relever est de savoir comment repérer et arrêter rapidement les nouvelles attaques avant que les données sensibles ne tombent entre de mauvaises mains et que les activités professionnelles courantes ne soient perturbées. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.