Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Les sociétés cotées en bourses touchées par les principales atteintes à la protection des données ont connu une baisse de 7,5% du cours de leur action.

ExpressVPN

Tribune Bitglass – L’étude porte sur les principales failles causées au cours des trois dernières années par des cyberattaques utilisant le phishing, les logiciels malveillants, les vulnérabilités techniques et autres tactiques.

Bitglass dévoile les résultats de son étude « Kings of the Monster Breaches ». Elle porte sur les trois plus importantes atteintes à la protection des données dont ont été victimes des sociétés cotées en bourse au cours des trois dernières années. Elle permet de définir des tendances en matière de cybersécurité et de démontrer les dommages que peuvent engendrer une mauvaise sécurité des données. Parmi les incidents décrits dans le rapport se trouvent la faille de Marriott en 2018, celle d’Equifax en 2017 et celle de Yahoo! en 2016.

L’étude « Kings of the Monster Breaches » détaille les causes, les répercussions et les réponses de l’entreprise pour chacune de ces attaques. Elle prend également en considération trois des principaux incidents de cybersécurité qui ont touché des organismes publics et des entreprises privées au cours des trois dernières années. Les conclusions du rapport soulignent les similitudes entre les principales infractions et amènent à penser que les organisations n’ont pas tiré de leçons des erreurs commises par leurs pairs.

Principaux enseignements de l’étude

  • Le nombre moyen d’utilisateurs directement touchés par chaque faille s’élève à 257 millions.
  • Jusqu’à présent, ces failles ont coûté en moyenne 347 millions de dollars en frais juridiques, pénalités, frais de remise en état et autres dépenses à chaque entreprise concernée.
  • La diminution moyenne de la capitalisation boursière après la brèche a été de 742 millions de dollars (estimation qui ne prend pas en compte la faille de Facebook qui a engendré une perte de 43 milliards de dollars en capitalisation boursière).
  • Il a fallu en moyenne 46 jours pour que le cours des actions des sociétés revienne à son niveau d’avant la faille. A noter : le cours des actions d’Equifax n’a pas encore retrouvé son cours initial.

« Les plus importantes failles recensées ces trois dernières années ont causé des dommages massifs et irréparables non seulement aux grandes entreprises, mais également à leurs parties prenantes à travers la planète », a déclaré Rich Campagna, directeur du marketing de Bitglass. « Cela devrait servir d’avertissement au niveau mondial : si des entreprises de grande envergure disposant de ressources apparemment inépuisables sont victimes d’attaques extérieures, les entreprises de toutes tailles doivent rester vigilantes quant à leur cyber sécurité. Seule une approche proactive permet de prévenir les atteintes à la sécurité et de réellement protéger les données. »

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.