Automobile : les dangers des nouvelles technologies

0

Aujourd’hui, toutes les voitures de luxe sont équipées de nouvelles technologies prévues pour améliorer la sécurité et le confort des passagers. Malheureusement, elles rendent également les véhicules plus vulnérables face au risque de piratage. En effet, comme les ordinateurs, les voitures ne sont plus à l’abri du piratage…

Comment un pirate informatique peut-il prendre le contrôle d’une voiture ?

Les voitures modernes et encore plus spécialement les voitures de luxe embarquent à bord des protocoles réseaux et des systèmes de communication à distance : Ethernet, Wi-Fi, Bluetooth, flexray, etc. Tous ces moyens technologiques représentent une porte d’entrée potentielle pour pirater le véhicule. Autrement dit, et en théorie, ces modes de télécommunication sont susceptibles d’être utilisés de manière malveillante afin de prendre le contrôle à distance sur certaines fonctionnalités de la voiture.

Afin de prendre le contrôle d’un des systèmes de communication d’une voiture, le cybercriminel dispose de plusieurs solutions technologiques. Il peut avoir recours à un logiciel spécialisé dans le piratage automobile et même utiliser l’autoradio MP3 de la voiture en propageant par exemple un virus via le fichier numérique d’une chanson. Lorsque l’automobiliste lance en toute insouciance le morceau, le virus se charge de changer le code du firmware de la voiture. Le mal est fait ! Et mission impossible pour un automobiliste de bidouiller les systèmes électroniques embarqués dans sa voiture pour ajouter un pare-feu ou un antivirus, on est loin de l’ordinateur de bureau là ! Et en cas de problème électronique, impossible aussi de faire appel à un mécanicien indépendant comme MT Auto, même si c’est le meilleur garage du Val d’Oise et que la réputation suit… c’est aussi ça le mauvais côté de l’évolution technologique !

Mais que pourra faire au juste un pirate automobile ?

Concrètement, les risques sont nombreux. Des tests de hacking automobile ont montré qu’un pirate était en mesure de :

  • stopper le moteur du véhicule
  • ouvrir et fermer les vitres électriques
  • enclencher le chauffage
  • dérégler les informations du tableau de bord
  • activer le système de démarrage à distance

En matière de hacking automobile, le principal risque n’est pas de provoquer des accidents, mais surtout de voler des données personnelles avec en échange une demande de rançon. Et un simple ordinateur portable avec une connexion Wi-Fi suffit pour prendre le contrôle d’une voiture. Pas vraiment rassurant !

Piratage automobile et vol de véhicule

Aux États-Unis des milliers d’automobilistes ont déjà eu à subir les conséquences du piratage automobile. À noter toutefois que ce sont les voitures de luxe qui sont le plus concernées par ce problème. Par exemple, certains voleurs de voiture ont eu simplement besoin d’utiliser une antenne pour activer le moteur de l’engin !

Comment se protéger du piratage automobile ?

Les risques liés au piratage automobile sont nombreux mais heureusement des solutions sont possibles. Tout d’abord, les constructeurs ont bien entendu la responsabilité de développer des systèmes technologiques performants pour contrer les attaques des pirates informatique.

Une autre solution est également de réduire l’installation d’équipements de télécommunications extérieures. Dans d’autres termes, le remède pour se protéger du piratage automobile consisterait à débrancher tous les appareils de l’OBD (acronyme de « on board diagnostic »). En effet, ce port de la voiture représente la porte d’entrée principale aux systèmes technologiques des voitures en cas d’effraction et de branchement physique d’un appareil sur ce dernier.

Pour le moment, les fabricants automobiles doivent toujours avoir un coup d’avance sur les pirates et développer des technologies qui accordent la priorité à la limitation des risques pour le conducteur et les passagers.

 

Note : article publi-rédactionnel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.