88 % des responsables sécurité affirment que les attaques dopées par l’intelligence artificielle sont inévitables

2

Un rapport révèle que « les attaques alimentées par l’IA ne relèvent pas seulement de la science-fiction ». Ainsi, 88 % des responsables sécurité affirment que les attaques dopées par l’intelligence artificielle sont inévitables.
 
Tribune – Darktrace, leader mondial de l’intelligence artificielle (IA) pour la cyberdéfense, a annoncé aujourd’hui qu’une étude menée à sa demande par Forrester Consulting révèle que la majorité des responsables sécurité se préparent aux cyberattaques alimentées par l’IA. 88 % des personnes interrogées pensent que l’IA offensive est inévitable, tandis que près de la moitié d’entre elles estiment que ces attaques toucheront le secteur l’année prochaine. Avec le spectre d’attaques alimentées par l’IA qui se profile à l’horizon, le rapport souligne qu’il « sera crucial d’utiliser l’IA dans sa stratégie de défense ».

Des décideurs en matière de sécurité opérant dans divers secteurs d’activité, notamment la vente au détail, les services financiers ou l’industrie, ont été interrogés sur la vitesse des attaques, les conséquences de l’IA offensive et les stratégies de sécurité des entreprises face aux menaces avancées. Les principaux résultats sont les suivants : 

  • 88 % des responsables sécurité pensent que l’IA offensive est inévitable
  • 75 % des personnes interrogées s’attendent à ce que l’utilisation de l’IA à des fins offensives entraîne une augmentation de l’ampleur et de la vitesse des attaques, tandis que 66 % pensent qu’elle engendrera des attaques d’un nouveau genre qu’aucun humain ne peut encore imaginer
  • 75 % des personnes interrogées ont cité la perturbation des systèmes/activités comme étant leur principale préoccupation concernant l’utilisation de l’IA à des fins offensives 
  • 80 % des décideurs en matière de cybersécurité conviennent que les organisations ont besoin de défenses avancées dans ce domaine pour lutter contre l’IA offensive

Max Heinemeyer, directeur de la recherche des menaces chez Darktrace, explique :

« Je dirige une équipe au centre de R&D de Darktrace à Cambridge ; nous y étudions les attaques s’appuyant sur l’IA, en développant en toute sécurité l’IA offensive et en l’utilisant pour tester et renforcer les algorithmes de Darktrace. Les entreprises doivent mettre en œuvre l’IA pour la cyberdéfense dès maintenant, avant que l’IA offensive ne se généralise. Lorsque nous en arriverons à une guerre entre algorithmes, seule une réponse autonome sera capable de riposter à la vitesse machine pour stopper les attaques augmentées par l’IA. »

De même, l’étude préconise des défenses basées sur l’IA :

« Si une organisation n’emploie pas des défenses utilisant l’IA pour contrer des attaques utilisant l’IA, comment peut-elle espérer l’emporter ? L’objectif est de combattre ces attaques avancées avec des tactiques également avancées, qui détectent et interprètent les menaces et y répondent avant qu’elles n’aient une chance d’avoir des répercussions. »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.