2 ans de prison ferme pour un pirate de sites Internet d’universités et de la Police

1

Après avoir piraté plusieurs universités et un site Internet de la Police, Lewys Martin, un jeune internaute écope de 2 ans de prison ferme. Voila qui devrait calmer plus d’un script kiddie.

Un pirate informatique, qui avait lancé plusieurs cyber-attaques à l’encontre des sites Internet de la police du Kent et des universités d’Oxford et de Cambridge vient d’être emprisonné pour deux ans, suite à la sentence du juge Charles Byers.

Lewys Martin, 21 ans, avait lancé, entre autres, des attaques de type iSQL, pour « récupérer » des données sauvegardées dans les serveurs visés. De nombreuses attaques DDoS, dont une à l’encontre du site de la Police du Kent, font aussi parties du lot des choses illégales qui lui sont reprochées. L’ancien étudiant du Collège de Canterbury a crié, à l’écoute de la sentence « deux ans !!« , démontrant qu’il ne s’attendait pas à un tel châtiment. Le juge Charles Byers lui a rétorqué que « La peine infligée doit refléter la répugnance de la société pour ce type de crime« .

L’internaute utilisait le pseudonyme de Sl1nk, copiant le célèbre pirate du même nom, ancien membre du groupe NullCrew. Attention, ne pas confondre ! Ce dernier réagit d’ailleurs sur Twitter en lançant la remarque cinglante « Voilà ce qui arrive quand on se fait passer pour quelqu’un d’important alors qu’on ne sait rien faire ! ».

La police a arrêté Martin le 3 février, après avoir saisi ses ordinateurs, qui comprenaient une liste intitulée « Cibles possibles« , qui contenait la BBC, l’armée, la Police, le MI5 et Mi6, Channel 5, la CIA, Pfizer, ou encore Sony.

 

Source : Zataz
Crédits image : Flickr, Joseph Kranak

1 COMMENTAIRE

  1. C’est impressionnant ce que les Hackers sont capable de pirater a ce jour, mais celui ci n’aurait pas du envoyer des attaquent a la police car forcement les sanctions sont plus corsés, enfin il faut assumer ces erreurs…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.