Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Seuls 52% des enfants voient leur utilisation d’Internet entourée par des règles établies par leurs parents.

Tribune Kaspersky Lab – A la veille de la journée de lutte contre le harcèlement scolaire, et notamment le cyber-harcèlement, Kaspersky Lab, entreprise spécialisée dans la cybersécurité depuis plus de 20 ans revient sur l’importance d’adopter les bons usages sur Internet, et notamment sur la sensibilisation des familles, et entreprises face aux menaces encourues par les plus jeunes enfants sur le net.

En effet aujourd’hui les enfants sont très concernés par les usages du numérique sans en saisir toujours les risques. Différentes études indiquent que les enfants utilisent Internet de plus en plus fréquemment, mais surtout de plus en plus jeunes, et bien souvent, ont des pratiques que les parents ignorent. Cette vidéo Kaspersky illustre la cyber-vie des ados sur Internet, pas toujours accompagnée de bonnes pratiques… pour autant, une étude réalisée l’année dernière par Kaspersky indique que 25% des enfants craignent être harcelés sur Internet par des inconnus.

PIA VPN

« Alors qu’Internet s’affirme de plus en plus comme le média de prédilection des enfants et des adolescents, cette étude majeure démontre la nécessité de veiller à les doter des outils technologiques  et  des  conseils  appropriés afin qu’ils  opèrent  des  choix  sûrs  en  ligne», explique Tanguy de Coatpont, Directeur Général de Kaspersky Lab en France.

« Moyennant le  soutien  adéquat,  les  enfants  peuvent  grandement  bénéficier  de  ce  qu’ils  trouvent  sur Internet.  Qu’il s’agisse pour  eux de  nouer  des  contacts,  de  s’instruire ou  de  jouer,  nous avons tous la responsabilité collective de réduire les risques au minimum et de pousser les avantages au maximum pour cette nouvelle génération numérique. »

Voici les menaces les plus courantes sur Internet, pour lesquelles un enfant et adolescent n’auront pas toujours de réflexes ni d’armes pour ne pas tomber dans le piège. Il est donc indispensable d’accompagner la connectivité des plus jeunes :  

  • Les offres frauduleuses pour gagner de l’argent ou des objets gratuits.
  • Les emails et sites contrefaits essayant d’obtenir des données personnelles ou bancaires.
  • Les sites au contenu inapproprié allant de la pornographie à la haine.
  • Les prédateurs sexuels qui se font passer pour des enfants.
  • Les camarades de classe cherchant un bouc émissaire à harceler

Malgré ces menaces, seuls 52 % des enfants interrogés par Kaspersky, voient leur utilisation d’Internet entourée par des règles établies par leurs parents, 16 % n’ont pas de règle quant à l’utilisation d’internet, 16 % en ont mais avouent savoir les contourner.

Comment les aider, leur donner les armes pour ne pas tomber dans les pièges ?

A travers un livre, rédigé en 2018 et destiné aux parents pour qu’ils puissent accompagner, et transmettre les bonnes pratiques à leurs enfants, les experts de Kaspersky proposent un outil ludique et attendrissant pour aborder la question des risques sur Internet de manière pédagogique.

Les experts de Kaspersky prodiguent également quelques conseils de base pour protéger les enfants en ligne (voir notre guide complet de protection des enfants sur Internet ici) :

  • Leur parler des dangers potentiels. Même si les parents peuvent craindre de s’aventurer en terrain miné en informant leurs jeunes enfants des risques d’Internet, il n’en demeure pas moins que ces derniers, ainsi que les conseils pour s’en prémunir, ne sont pas différents du monde réel.
  • Les encourager à faire part de leurs expériences en ligne et, en particulier, de tout ce qui peut les faire se sentir mal à l’aise ou menacés.
  • Fixer des règles élémentaires claires indiquant ce qu’ils peuvent faire et ne pas faire sur Internet, en expliquant les raisons de leur mise en place. Ces règles doivent être actualisées à mesure que l’enfant grandit.
  • Utiliser un logiciel de contrôle parental afin d’établir le cadre de qui est acceptable : combien de temps passer en ligne (et à quel moment), quels contenus bloquer, quels types d’activités interdire (chat, forums, etc.), par exemple Kaspersky Safe Kids permet aux parents de contrôler et réguler les usages de leurs enfants, quels que soient les appareils utilisés.
  • Penser à se servir des paramètres mis à disposition par le fournisseur d’accès Internet, le fabricant de votre équipement et votre opérateur mobile…
  • Protéger l’ordinateur à l’aide de logiciels de sécurité Internet. La plupart des solutions de cybersécurité dignes de ce nom intègrent désormais un module de contrôle parental permettant de dresser un rempart protecteur autour de l’enfant afin de réduire les risques auxquels il est exposé en ligne
  • Ne pas oublier les smartphones ou tablettes, qui sont des types particuliers d’ordinateurs. La plupart des appareils mobiles sont dotés de fonctions de contrôle parental et les spécialistes de la sécurité proposent des applications destinées à filtrer les contenus inappropriés, les SMS indésirables, etc.
  • Suivre les précieux conseils disponibles sur Internet, par exemple sur les sites Safer Internet Day (http://www.saferInternet.org/safer-Internet-day) ou CEOP Thinkuknow.

A noter aussi, que si un enfant fait face au harcèlement en ligne, un site gouvernemental, www.nonauharcelement.education.gouv.fr permet de signaler les cas de cyber-harcèlement et d’accompagner parents et enfants pour faire face à cette situation.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.