Semaine de la protection de la vie privée

0
69

À l’occasion de la semaine de la protection de la vie privée, Yves Wattel, Vice President Southern Europe chez Delinea, revient sur les menaces qui pèsent sur notre identité numérique et les bonnes pratiques à adopter pour réduire nos risques et se protéger.

Tribune – La fin de la vie privée telle que nous la connaissons pourrait être plus proche que vous ne le pensez. Le monde s’appuie de plus en plus sur l’IA et les technologies de machine learning. Cette dépendance pourrait avoir pour conséquence que la vie privée devienne de moins en moins une option pour les individus, à mesure que les capacités de l’IA en matière de surveillance et de traitement des données deviennent plus sophistiquées.

L’année 2023 a marqué un bond significatif dans l’authenticité des “deepfakes”, brouillant les lignes entre la réalité et la création numérique, et cela n’est pas près de ralentir. Nos identités numériques, qui vont jusqu’aux versions numériques de notre ADN, peuvent être reproduites pour créer des versions numérisées de nous-mêmes, pouvant conduire à se demander qui détient réellement les droits sur nos personnalités en ligne.

Malheureusement, les progrès des technologies de l’IA évoluent plus rapidement que les réglementations actuelles. En 2024, nous pouvons nous attendre à des exigences plus strictes en matière de protection des données dans un plus grand nombre de pays et de régions. Mais en attendant que ces réglementations évoluent et puissent suivre le rythme, il est important de réduire nos risques et de protéger notre vie privée dans la mesure du possible.

L’un des meilleurs moyens d’y parvenir est de vérifier en permanence chaque application, y compris les données collectées et traitées, et la manière dont elles sont sécurisées. Utilisez un gestionnaire de mots de passe ou un coffre-fort de mots de passe pour stocker en toute sécurité les informations d’identification, et tirez parti de l’authentification multi-facteurs (MFA) pour vous assurer que les informations d’identification ne sont pas exploitées en obligeant l’utilisateur, quel qu’il soit, à prouver son identité au-delà d’un simple nom d’utilisateur et d’un mot de passe. En cas de violation de la confidentialité des données, il est également important de disposer d’une police d’assurance cybernétique afin de s’assurer que vous aurez les moyens de poursuivre vos activités et de vous rétablir.