Au Bac, les tricheurs 2.0 seront pistés

0

Le ministère de l’Education a diffusé une circulaire mettant en garde les professeurs contre les nouveaux fraudeurs : ceux qui utilisent iPhone, BlackBerry et consorts pendant les examens.

Réponse écrite au creux de la main, antisèches dans la trousse, feuille sous les fesses, pompe dissimulée dans les tubes de colle… Eh bien tout cela est bel et bien terminé ! Les élèves d’aujourd’hui n’ont que faire d’avoir une partie des antisèches. Bien entendu, ce sont les nouvelles technologies qui sont utilisées pour la triche 2.0.

C’est donc le nouveau fléau des salles d’examen, la bête noire des profs : iPhone BlackBerry, etc. D’où la circulaire diffusée le 26 mai par le ministère de l’Education, distribuée aux enseignants, aux examinateurs et aux surveillants. « Il y a une hausse des fraudes liées à l’usage des téléphones portables: 32 cas de plus au baccalauréat général et technologique en 2009, par rapport à 2008 », indique Jean-Michel Blanquer, directeur général de l’enseignement scolaire.

Ainsi, les téléphones portables et autres moyens de communication doivent être éteints, rangés dans le sac ou même remis aux surveillants. Et c’est obligatoire, car à priori, des corrigés circulent sur le Web une heure à peine après le début des épreuves.

La solution envisagée serait d’utiliser des brouilleurs d’ondes au moment des épreuves. Mais c’est un « problème technique et juridique », conclut Jean-Michel Blanquer.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.