Assurance auto : quelles tendances prévoir du côté des assurtech en 2020 ?

0

Lorsque vous demandez un devis d’assurance automobile, vous savez sans doute que, pour définir votre profil de risque dont va dépendre le montant de votre prime, votre compagnie d’assurance utilise des outils faisant appel à de puissants algorithmes, afin de traiter les multitudes de données de la façon la plus fine possible.

Plus généralement, l’assurance est un secteur dont les enjeux se prêtent aux innovations digitales, et de nombreuses start-ups mettent en place des solutions pensées pour accompagner les acteurs du secteur. Quels sont les principaux outils exploités par les assureurs, et quelles tendances se dégagent pour 2020 ?

Qu’est-ce qu’une assurtech ?

Une assurtech est une start-up assurantielle et prudentielle. Elle met les sciences au service de l’assurance et a différents objectifs, notamment :

  • Gestion de la relation clients : déploiement d’outils d’interfaces conversationnelles (ou chatbox) de plus en plus précis, capables de traiter des demandes de plus en plus exigeantes des usagers
  • Dématérialisation des contrats d’assurance
  • Définition de profils d’assurés, conception d’offres sur-mesure, automatisation des processus (exploitation du big data)

Le marché de l’assurance est particulièrement concurrentiel, et les usagers de plus en plus volatiles. Les gros groupes, conscients des enjeux de demain, prennent les devants et sont nombreux à héberger des start-up spécialisées ; ainsi la Maaf a pris en 2018 la présidence de Niort Tech, un incubateur de start up dont les objectifs sont de répondre aux enjeux de l’assurance de demain. Le Groupe Covéa, dont fait partie la Maaf, confirme ainsi sa position bien ancrée de leader dans le domaine du digital mis au service de l’assurance.

L’optique de Niortech ?

« Accompagner des startup développant des technologies et des projets innovants qui permettent d’imaginer l’assurance de demain et de répondre aux futurs besoins des assurés», indique Bruno Lacoste, Directeur Marketing et Communication de Maaf assurances et président de NiorTech.

Niortech s’appuie sur le puissant réseau French Assurtech, créé par sept acteurs majeurs de l’assurance, qui permet aux jeunes pousses de se développer et de mettre leurs connaissances et leurs compétences au service des enjeux de l’assurance de demain.

Que prévoir en 2020 pour l’assurtech ?

  • Dans le secteur de l’assurance, la sécurité des données est bien évidemment un enjeu majeur. Des start-up spécialisées dans le cloud se spécialisent sur la stabilisation géographique des données (faire en sorte que les données restent en Europe). A ce titre, des structures se développent dajà pour mettre en place des stratégies multi-cloud, qui permettraient aux offres d’être mises en place sur des systèmes différents capables de communiquer entre eux.
  • L’exploitation de l’intelligence artificielle à des fins de développement de chatbox est également une tendance en plein essor pour l’année à venir. Si l’utilisation de machines, toutes développées qu’elles soient, pour remplacer les agents et résoudre des problématiques où l’affect prend une place majeure, peut laisser perplexe, en revanche l’intelligence artificielle commence à trouver sa place dans la détection des fraudes. Des machines spécialisées en analyse des expressions du visage sont ainsi conçues pour déceler, pendant la déclaration face caméra de l’assuré, les éventuelles dissimulations dans ses déclarations.
  • L’analyse et l’exploitation des datas demeure plus que jamais une problématique sensible, sur laquelle les assureurs se penchent. Alliés des courtiers, mis en place pour leur simplifier la tâche et leur permettre de se concentrer sur des taches à plus forte valeur ajoutée, les solutions pensées par l’assurtech permettent un traitement fin des données et un panel d’offres qui se dirige vers le sur-mesure.

 

Note : article publi-rédactionnel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.