L’escroquerie des Illuminati s’amplifie et évolue – Anatomie d’une escroquerie, Bitdefender a parlé aux “grands maîtres” pour que vous n’ayez pas à le faire

0
444

L’escroquerie des Illuminati s’amplifie et évolue : anatomie d’une escroquerie, Bitdefender a parlé aux “grands maîtres” pour que vous n’ayez pas à le faire

Tribune – Bitdefender publie ses conclusions sur l’augmentation marquée des escroqueries sur le thème des Illuminati, conçues pour voler des informations d’identification et de l’argent aux utilisateurs. A noter que Cette campagne, repérée par Bitdefender le 9 mai dernier et toujours active, a évolué quasi chaque jour pour intégrer les applications de messagerie et créer une relation plus intime et de confiance entre les criminels et leurs cibles.

Ce qui est unique, c’est que les chercheurs Bitdefender ont échangé directement avec les criminels pour évaluer leurs tactiques et leurs techniques.

Les principales conclusions sont les suivantes :

– Arnaque mondiale par email et application de messagerie conçue pour voler des informations d’identification et de l’argent en promettant un mode de vie riche et somptueux.

– Bitdefender s’est entretenu avec les criminels afin d’évaluer leurs tactiques pour gagner la confiance de leurs cibles.

– Les destinataires américains (62 %) sont en tête de la distribution de spam, suivis par l’Australie (11 %), le Royaume-Uni et l’Allemagne (7 %).

– La campagne a été localisée sur des adresses IP au Nigeria (40 %), en Afrique du Sud (16 %), aux États-Unis (14 %), aux Pays-Bas (13 %), ainsi qu’en Argentine et au Brésil (5 % chacun).

– Les premières versions de l’escroquerie utilisaient principalement le courrier électronique (surtout Gmail et AOL) pour communiquer avec les cibles, mais elles ont désormais évolué vers la messagerie WhatsApp pour donner aux criminels un avantage : renforcer le sentiment de confiance, d’appartenance et de personnalisation en promettant monts et merveilles aux cibles si elles s’inscrivent (généralement par le biais d’un formulaire). En réalité, il s’agit d’une campagne de vol de données d’identification.

– Remarque : Les cybercriminels continuent d’utiliser et de faire évoluer l’arnaque des Illuminati parce qu’elle continue de fonctionner et que les théories du complot continuent de prospérer sur Internet et dans les médias sociaux. La recherche ci-dessous donne des exemples de correspondance criminelle, mais attention, elle vise principalement à rassurer et à faire confiance au criminel, et à encourager à soumettre le formulaire. Le conseil Bitdefender : ignorer tout message prétendant être envoyé au nom des Illuminati ou d’organisations affiliées aux Illuminati.

Le 9 mai dernier, les chercheurs du Laboratoire Antispam de Bitdefender ont alerté les utilisateurs sur une campagne d’escroquerie en cours impliquant de soi-disant ” cabales Illuminati ” incitant les personnes crédules à rejoindre leur organisation de contrôle mondial – tout cela en échange de richesses et d’un style de vie somptueux.

Une analyse plus récente de la campagne de spam des Illuminati montre que ces individus louches, qui portent de nombreux noms, dont celui de “grands maîtres”, sont toujours à la recherche de nouveaux “membres” dans le monde entier.

En l’espace de deux semaines, les auteurs de l’escroquerie ont modifié leurs tactiques pour tenter d’inciter les destinataires à engager une conversation.

La plupart des versions antérieures de l’escroquerie invitaient les destinataires à répondre aux recruteurs des Illuminati par courrier électronique (principalement Gmail et AOL), mais un nouvel examen de l’escroquerie a révélé que les messages contenaient des numéros de téléphone WhatsApp permettant aux utilisateurs de se connecter et d’entrer en contact avec l’escroc.

Avant de pénétrer plus avant dans les secrets de l’ordre des Illuminati, examinons l’ampleur de la campagne de spam des Illuminati. Bien que les escrocs ciblent principalement les destinataires américains (62 %), les faux courriels atteignent également les boîtes de réception d’utilisateurs en Australie (11 %), au Royaume-Uni et en Allemagne (7 %), en Afrique du Sud (6 %), en Irlande (2 %), en République tchèque et en Slovaquie (1 % chacun). Un nombre limité de courriels a également atteint des utilisateurs au Danemark, en Autriche, en Suisse, en Croatie, en Espagne et en Italie.

Les courriels de spam proviennent d’adresses IP situées au Nigeria (40 %), en Afrique du Sud (16 %), aux États-Unis (14 %), aux Pays-Bas (13 %), ainsi qu’en Argentine et au Brésil (5 % chacun).

Nous savons que nous avons conseillé aux utilisateurs de ne jamais répondre à de telles demandes et de supprimer immédiatement les messages, mais, en tant que professionnels curieux et ayant le devoir d’informer, nous nous sommes dit que nous devrions essayer nous-mêmes. (Encore une fois, n’essayez pas chez vous)

Un échantillon de numéros de téléphone internationaux utilisés pour créer des comptes professionnels WhatsApp afin d’escroquer les victimes provenait des États-Unis, d’Italie et de Grèce, et nous avons décidé de les contacter tous.