Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

La société Ogone, du groupe Ingenico, publie aujourd’hui une étude sur la fraude lors des paiements en ligne. Au total, 253 entreprises européennes de e-commerce ont été interrogées. Les français sont en troisième position…

Les résultats de cette enquête, révélée par Challenges, montrent que la perte de chiffre d’affaires estimée dans le domaine du e-commerce en raison de cette fraude est de 1,4 % du montant total des transactions sur Internet, au cours des douze derniers mois et dans l’hexagone, alors qu’elle est seulement de 0,6 % pour la moyenne européenne. Le préjudice subi est donc deux fois plus lourd pour les e-commerçants français. 

La France n’est pas en première position, en Europe, dans le e-commerce : elle est en troisième position et compte plus de 42 millions d’utilisateurs internet actifs et 31,7 millions de clients. Les ventes en ligne ont progressé modestement de 7 % en 2012.

ExpressVPN

Les commerçants en ligne français estiment que les systèmes de paiement devraient au moins utiliser l’authentification des clients via le protocole de sécurité 3D Secure, qui permet de vérifier l’identité de l’utilisateur via l’envoi d’un code sur son téléphone portable. Les e-commerçants aimeraient également pouvoir contrôler qui achète leurs produits et services, pouvant ainsi bloquer certaines transactions.

 

Source : L’Informaticien

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. Les e-commerçants français les pl...

    […] La société Ogone, du groupe Ingenico, publie aujourd’hui une étude sur la fraude lors des paiements en ligne. Au total, 253 entreprises européennes de e-commerce ont été interrogées. Les français sont en troisième position…  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.